"Nous devons recevoir une liste des locations Airbnb en Flandre"

Le ministre flamand du Tourisme Ben Weyts (N-VA) en a assez qu'Airbnb (photo) refuse de partager les adresses des propriétés réservées et mises en location via sa plateforme destinée aux particuliers. Il compte mettre l'entreprise en demeure, afin que des contrôles sur la sécurité et l’hygiène des logements mis en location via Airbnb puissent être effectués. L’information relayée par le quotidien Het Nieuwsblad a été confirmée à la rédaction de la VRT.

"Nous ne pouvons pas contrôler, par exemple, si les biens sont aux normes incendie", affirme le ministre Ben Weyts (photo) pour expliquer sa décision de mise en demeure de l’entreprise Airbnb. Il exige que la plateforme remette la liste de tous les logements pour lesquels des nuitées sont réservées en Flandre via Airbnb. Afin, notamment, de pouvoir en vérifier les conditions hygiéniques et les normes incendie.

Cette mise en demeure de la plateforme communautaire payante de réservation et de location de logements de particuliers serait une première en Europe. "Nous donnons la possibilité à Airbnb de sortir d'une zone grise. Si elle refuse, ce sera le premier pas vers un procès."

L'Agence flamande du tourisme sanctionne les propriétaires de biens mis en location sur Airbnb qui ne respectent pas les normes.