Maurane, la chanteuse belge à la voix de velours, est décédée

La chanteuse belge Maurane est décédée lundi soir à l'âge de 57 ans. Elle venait de retrouver la scène après deux ans de silence en raison de problèmes de cordes vocales. Son corps inanimé a été retrouvé dans son appartement de Schaerbeek.

Claudine Luypaerts, le vrai nom de la chanteuse à la voix chaude, est née le 12 novembre 1960 à Ixelles. Elle est baignée dans la musique dès l'enfance, car sa mère est professeur de piano et son père, Guy-Philippe Luyparts, est compositeur et directeur de l'académie de musique de Verviers.

Sa carrière débute sous le pseudonyme de Claude Maurane en 1979. Elle participe au spectacle "Brel en mille temps" avec Philippe Lafontaine, avant de faire ses premières scènes à Paris.
Son premier album, "Danser", sort en 1986 et rappelle les sonorités de Claude Nougarot qu'elle admire.

En 1988, la chanteuse rencontre Michel Berger. Il l'emmène dans la deuxième version de la comédie musicale "Starmania" qu'il a composée.

Elle décide alors de se consacrer à sa carrière solo et sort un second album en 1989, suivi d'un spectacle à l'Olympia et une tournée à l'international, le début du succès. Un nouvel opus sort en 1991, "Ami ou ennemi".

En décembre 1993, Maurane donne naissance à une petite fille, Lou. Elle reçoit peu après la récompense de la meilleure interprète francophone de l'année aux Victoires de la Musique. L'album "Ami ou ennemi" s'est vendu à 400.000 exemplaires.

Artiste engagée, Maurane participe à plusieurs levées de fonds pour les Restos du Coeur, la Soirée des Enfoirés ou Sol en Si (Solidarité Enfants Sida).

Marc Lavoine, Véronique Sanson, Jean-Jacques Goldman... de nombreux artistes apportent ensuite leur contribution à "Quand l'humain danse", album sorti en 2003 et sur lequel figure le duo "Tu es mon autre" avec Lara Fabian.

Après une nouvelle tournée, elle réalise un album de reprises de Claude Nougaro, un ami de longue date. Suit un 10e album solo, "Fais moi une fleur", dans les bacs en 2011.

Elle venait de remonter sur scène après 2 ans de silence

Chevalier de l'Ordre de la Couronne (Belgique) et Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres (France), Maurane s'essaie également au cinéma, avec récemment une apparition dans "Le collier rouge" de Jean Becker avec François Cluzet.

Sa communauté de fans se souviendront aussi de sa participation au jury de la Nouvelle Star sur la chaîne française D8. La télévision aime son franc-parler et son ardeur sur les réseaux sociaux, à défaut de quelques dérapages.

En 2016, Maurane fait face à d'importants problèmes de cordes vocales. Elle doit annuler une série de concerts et quitter la scène pendant deux ans.

Ce n'est que la semaine dernière que Maurane est remontée sur les planches, après un long silence. Jeudi, elle annonçait avec enthousiasme sur Facebook des concerts à Incourt (Brabant wallon), puis à Bruxelles à l'occasion de la Fête de l'Iris. Un album devait sortir dans les prochains mois et une tournée devait débuter en mars 2019.

Le journaliste radio de la VRT et musicien Jan Hautekiet était venu l’écouter ce dimanche soir lors de la Fête de l’Iris sur la place des Palais à Bruxelles. "J’ai été choqué de la voir, elle n’était pas en très bonne condition physique. J’ai remarqué qu’elle avait des difficultés à monter les marches du podium. Elle partageait un duo avec Marie Daulne de Zap Mama et a interprété "Voir un ami pleurer" de Jacques Brel. Lorsqu’elle est entré sur scène, sa voix était là et le public n’a sans doute rien remarqué" a déclaré Jan Houtekiet mardi matin dans "De ochtend" (VRT).

Le corps sans vie de Maurane a été découvert à son domicile de Schaerbeek, lundi soir. Une information judiciaire a été ouverte afin de déterminer les circonstances de sa mort mais aucune intervention d'un tiers n'a été constatée à ce stade.

Artistes et personnalités politiques pleurent la disparition de Maurane

Je n'arrive pas à croire que je ne t'entendrai plus rire, et chanter", a réagi la chanteuse Lara Fabian depuis le Canada. "Je suis assise ici dans mon petit bureau tout blanc à Montréal, je ne veux pas réaliser que tu n'es plus... Je ne peux pas... Je me dis que tu vas appeler et m'engueuler, parce qu'on ne se voit pas assez", a-t-elle écrit sur sa page Facebook. "Une partie de ma vie vient de partir avec toi et je ne serai plus jamais la même."

Lara Fabian et Maurane interprétaient ensemble le titre "Tu es mon autre" sur l'album "Quand l'humain danse" paru en 2003.
"Nous avons partagé tant de rires... Ce soir mon chagrin est immense... Je ne peux pas croire que jamais plus nos voix ne s'élèveront ensemble...", a partagé sur Twitter l'ancienne interprète d'Esmeralda, Hélène Ségara.

"Quelle tristesse d'apprendre la disparition de Maurane, une des plus grandes voix, tant j'ai son visage et le son de sa voix gravés dans ma mémoire, mélange de douceur éternelle et de désillusion sur la vie", a pour sa part réagi le chanteur Christophe Willem sur Twitter. "Elle savait mieux que personne nous toucher en plein cœur car elle ne chantait pas, elle vivait sa musique, comme une respiration lente, profonde, pour essayer de suspendre le temps ne serait-ce qu'un instant et adoucir mieux que personne ce monde."
Sur le même réseau social, le présentateur Nagui a écrit: "Quelle tristesse de ne plus entendre le rire, les vannes, la voix de #Maurane." "Ces images prennent aujourd'hui une autre dimension", peut-on lire en légende d'une photo sur le plateau de son émission Taratata qui recevait un duo Céline Dion-Maurane en 1996.
"Maurane! Je n'arrive pas à y croire! La plus belle voix. L'oreille absolue. La générosité absolue aussi. Que tu vas nous manquer. Je pense à Lou. Je pense à toi. À nos fou-rires. Repose toi sans souffrance ma copine #Maurane #RIP", souligne encore la comédienne et humoriste Michèle Laroque.
Plusieurs personnalités politiques ont également réagi. "C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris cette nuit la mort de Maurane", note dans un communiqué la ministre de la Culture à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Greoli. "Sa voix, son rire et sa sensibilité nous accompagneront encore longtemps sur les chemins de nos voyages musicaux et intérieurs. Maurane était une de nos chanteuses parmi les plus talentueuses, elle qui avait accédé à la reconnaissance internationale grâce à une qualité lyrique exceptionnelle, chaleureuse, espiègle, reconnaissable entre toutes."
"Une artiste engagée nous a quittés cette nuit. Maurane, une chanteuse hors du commun, une voix inspirante, une personnalité attachante", a souligné sur Twitter le Premier ministre belge Charles Michel.