Sennek en première demi-finale de l’Eurovision ce mardi soir

La Louvaniste Laura Groeseneken (28 ans) - alias Sennek - défend ce mardi soir les couleurs de la Belgique, à Lisbonne, lors de la première demi-finale de l’Eurovision de la chanson, avec le morceau "A Matter of Time". Elle doit terminer parmi les 10 meilleurs candidats pour pouvoir accéder à la finale.

La Belgique s'est placée régulièrement dans le top 10 de l'Eurovision lors des dernières éditions du festival de la chanson: Loïc Nottet a en effet remporté la 4e place en 2015, Laura Tesoro s'est placée en 10e position en 2016 et Blanche a terminé quatrième l'an dernier. Les bookmakers ont cependant placé ces dernières semaines la Belgique en 14e position.

Une chute pour la chanteuse Sennek qui était d'abord pronostiquée plus haut dans le classement. Lors de la première demi-finale, 19 pays seront en lice ce mardi soir pour se qualifier pour la finale qui aura lieu le samedi 12 mai prochain. Sennek sera la quatrième à se produire.

La chanteuse portera pour l'occasion une robe transparente noire de la créatrice belge Veronique Branquinho. Elle se produira aux côtés des candidats d'Azerbaïdjan, Islande, Albanie, République tchèque, Lituanie, Israël, Biélorussie, Estonie, Bulgarie, Macédoine, Croatie, Autriche, Grèce, Finlande, Arménie, Suisse, Irlande et Chypre. Seul le public votera mardi soir. Le jury de professionnels donnera déjà ses points ce lundi soir. Les points du public et du jury valent chacun 50%.

Durant la deuxième demi-finale qui aura lieu mercredi, 18 candidats présenteront leur morceau au public. Lors de ces deux soirées, dix candidats seront à chaque fois sélectionnés pour la finale. En plus du Portugal, les cinq pays plus gros contributeurs de l'Eurovision - l'Allemagne, l'Italie, la France, le Royaume-Uni et l'Espagne - sont qualifiés d'office en finale.

L'an dernier, le Portugal a remporté le concours Eurovision de la chanson avec "Amar pelos dois" interprété par Salvador Sobral. C’est donc le Portugal qui accueille cette année l’Eurovision de la chanson, à Lisbonne.

Une des seules à venir au bord de la scène

Ce mardi matin, à l’issue de la dernière répétition générale sans public, Sennek (photo) déclarait au journaliste André Vermeulen (VRT) qu’elle se sentait prête à chanter devant le jury et le public à Lisbonne. Elle se réjouissait d’ailleurs de se produire devant une salle comble.

André Vermeulen a remarqué qu’elle est l’une des seuls artistes qui ose avancer jusqu’au bord de la scène, comme si elle se tenait au milieu du public. Sennek trouve cela normal. Instinctivement, elle a choisi cet endroit-là pour chanter.

"Je fais de la musique pour un public. Les gens viennent avant tout pour m’écouter. Il est donc logique que j’essaye d’être aussi proche que possible d’eux".