Manneken Pis a reçu son millième costume

Le millième costume de la statue de bronze emblématique de Bruxelles, haute de 55,5 centimètres, a été présenté ce samedi à l'hôtel de ville de la capitale belge. Créée par le couturier belge Jean-Paul Lespagnard, la nouvelle tenue de Manneken Pis est un hommage à l'Atomium (photo), le monument symbolique pour Bruxelles qui fête son soixantième anniversaire cette année. Il fut en effet construit pour l’Exposition universelle de 1958.

"C'est pour nous un honneur d'offrir ce costume à Manneken Pis, qui fait également partie de notre mémoire collective et qui symbolise lui aussi le surréalisme à la belge", a réagi Arnaud Bozzini, directeur des expositions de l'Atomium.

Le nouveau costume est de la main du styliste belge Jean-Paul Lespagnard, né à Liège en 1979. Ce dernier était d’ailleurs déjà à l’honneur, jusqu’au 15 avril dernier, au Musée Mode et Dentelle de la Ville de Bruxelles. Les références au Carnaval de Binche et au Manneken Pis étaient présentes dans cette exposition.

Mais la tradition d’habiller Manneken Pis a plus de 400 ans. Elle remonte à l’année 1615 exactement. Une toile de Denis van Alsloot qui représente le cortège de l’Ommegang, comprend aussi le petit bonhomme habillé en berger.

Le costume le plus ancien conservé jusqu’à nos jours date de 1747 et fut offert par le roi Louis XV de France. C’est le costume d’un noble (grande photo). Le roi voulut ainsi se faire pardonner le fait que ses soldats aient tenté de voler la statue emblématique des Bruxellois.

Nicolas Lambert

Ambassadeur et icône de la mode

Le Bruxellois le plus connu au monde porte aussi souvent des costumes traditionnels reçus d’ambassadeurs des pays les plus divers. Comme, notamment, de l’Azerbaïdjan, du Japon et de Bolivie.

Les couturiers se sont aussi laissé inspirer par sa docilité. Manneken Pis a ainsi déjà reçu des cadeaux de Delvaux, Gaultier et Agatha Ruiz de la Prada.

Parmi ses mille costumes figure aussi celui d’une des icônes de la musique pop du 20e siècle, Elvis Presley.