Le cartographe anversois Abraham Ortelius mis à l'honneur par Google

Le 20 mai 1570, paraissait pour la première fois le Theatrum Orbis Terrarum d'Abraham Ortelius, considéré comme le premier atlas moderne. Google a décidé pour l'occasion de mettre à l'honneur ce natif d'Anvers, perçu avec Mercator comme le plus grand cartographe du 16e siècle.

Le logo sur la page d'accueil du moteur de recherche est modifié dimanche dans 26 pays, remplacé par par une animation sous la forme du premier atlas moderne.

"Ortelius fut le premier à mettre à la disposition du grand public des connaissances exploitables sur les cartes géographiques, à une époque où l'internet n'existait pas encore. Aujourd'hui, nous voulons réaliser la même chose avec Google Maps, de façon numérique et pour les utilisateurs du monde entier", détaillait samedi Michiel Sallaets, directeur communication chez Google Belgique, à La Libre Belgique.

En octobre 2017, un atlas en latin du cartographe brabançon, datant de 1603, a été vendu aux enchères pour 106.000 euros à Bruges.