Plainte pour antisémitisme contre le commissaire de la brigade canine de la zone Bruxelles-Midi

Le commissaire en charge de la brigade canine de la zone de Bruxelles-Midi a été déplacé, mercredi matin, le temps qu'une enquête soit menée en rapport à un plainte déposée par Joël Rubinfeld, président de la Ligue Belge Contre l'Antisémitisme (LBCA), plainte qui fait référence à des actes et propos antisémites, racistes, homophobes et sexistes.

La porte-parole de la police locale (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles) a confirmé qu'une enquête judiciaire et une enquête disciplinaire en interne sont lancées.

Elle assure que les mesures qui s'imposent seront prises en rapport. Joël Rubinfeld aurait souhaité une suspension le temps des enquêtes, afin de ne pas déplacer le problème.

La LBCA a déposé une plainte au parquet, notamment pour les deux policiers ayant des origines juives qui se disent victimes de discrimination dans leur service. Ils dénoncent notamment le fait que le commissaire leur a fait écouter des chants nazis. Il est aussi question de négationnisme.

Des problèmes sont dénoncés depuis 2015. Au total, 5 personnes de cette unité, soit un tiers du service, ont témoigné contre le commissaire en cause dans le cadre de cette plainte. "C'est quelqu'un qui traite les Belges d'origine maghrébine à Cureghem de "bougnoules", dénonce Joël Rubinfeld.

"Ceux qui ne veulent pas aller harceler ces "bougnoules" sont traités de "pédés". Il tient des propos profondément sexistes à l'égard des femmes de son unité."