Un système de détection de drones à usage criminel

La zone de police Westkust (Flandre occidentale) teste actuellement un système de détection de haute technologie capable d'identifier et d'intercepter des drones utilisés à des fins criminelles - trafic de drogue, attaques terroristes, notamment. Ce projet de recherche s'inscrit dans le cadre du programme européen SafeShore. Un premier projet-pilote a été lancé ce jeudi sur la base militaire de Lombardsijde.

 

Le système de détection testé peut repérer des drones, parachutes téléguidés ou petites embarcations. L'Ecole royale militaire pilotera le projet qui utilisera des senseurs, des lasers, de la détection acoustique, de la radio-localisation et même des caméras thermiques à infrarouge.

Cette technologie pour repérer des drones à usage criminel pourrait aussi être utilisée dans la question des migrants ou face aux pratiquants de kitesurf.

Une douzaine de partenaires européens sont impliqués dans le projet développé en sept endroits, d'Israël à la Grande-Bretagne.

Les premiers tests sont effectués actuellement auprès de la zone de police westkust, en Flandre occidentale. Des projets tests seront encore menés en juin et en septembre. Les conclusions sont attendues en décembre 2018.