Les vigiles privés auront le droit de fouiller lors des matchs sur grands écrans

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a adressé une circulaire à tous les bourgmestres du pays à propos des dispositions applicables au contrôle des spectateurs désireux de suivre un des matches de la Coupe du monde de football sur grand écran, qui peut désormais être assuré par des vigiles privés ou des stewards, rapporte lundi le journal Het Laatste Nieuws.

M. Jambon (N-VA) avait déjà envoyé une lettre semblable aux bourgmestres en 2016, lors du championnat d'Europe de football. Mais une nouvelle loi sur les services privés de gardiennage est entre-temps entrée en vigueur.

Selon le ministre, les bourgmestres ont la possibilité - mais ce n'est pas une obligation - de recourir à des vigiles ou à des stewards, qui peuvent, à l'entrée des sites, procéder à une fouille superficielle et contrôler les sacs.

"C'est une circulaire adressée aux bourgmestres décrivant les possibilités dont ils peuvent disposent, sur la base d'une analyse de risque", a précisé M. Jambon au micro de la VRT-radio.

En 2016, le niveau général d'alerte terroriste se situait à trois - sur une échelle de quatre. Il a été abaissé à deux en début d'année.