Nouveau test pour déceler les drogues indétectables

Des chercheurs gantois ont développé un test capable de détecter de nouvelles drogues de synthèse. Le test actuel ne peut en effet déceler les substances récemment mises sur le marché car leur composition chimique n'est pas encore connue. "Nous pouvons désormais contourner cet obstacle en nous penchant sur l'action même de la drogue", a indiqué Annelies Cannaert du laboratoire de toxicologie de Gand.

Les drogues de synthèse, dont la structure chimique est différente des drogues classiques, connaissent un succès grandissant depuis une dizaine d'années. Elles sont aisées à se procurer grâce à d'obscures sites internet mais également imprévisibles et, parfois, très puissantes et dangereuses.

Le nouveau test, effectué en laboratoire, analyse l'action de la drogue et permet ainsi de détecter des substances encore inconnues. Les scientifiques du laboratoire de toxicologie de Gand désirent partager le procédé avec d'autres laboratoires.

"Il s'agit d'un test relativement simple à exécuter, qui livre un résultat dans les deux heures", selon les chercheurs. Basé actuellement sur des analyses d'urine et de sang, le test est surtout utile dans le cadre d'affaires judiciaires et pour la recherche médicale.