Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.

Acier et aluminium: Geert Bourgeois craint une spirale négative, voire pire

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a vivement réagi jeudi à l'annonce par les Etats-Unis d'un relèvement des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium, soutenant la position de l'UE tout en mettant en garde contre une escalade des conflits. Face à la "mesure protectionniste" du président américain Donald Trump, M. Bourgeois (N-VA) défend "des échanges commerciaux libres et équitables, capables de rendre le monde meilleur", selon lui.

"Les mesures protectionnistes mènent inévitablement à des contre-mesures. Ce qui conduit à une spirale négative de conflits commerciaux, et peut-être pire", ajoute-t-il dans un communiqué.

Le chef du gouvernement flamand appelle les États de l'UE à ne pas jouer les uns contre les autres, à ouvrir une procédure à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) et à prendre des mesures "proportionnées et compatibles avec les règles de l'OMC", soit la position adoptée par la Commission européenne.

Pour de nouveaux accords

Pour autant, l'UE doit continuer à entretenir un dialogue constructif avec Washington et plaider une relation commerciale transatlantique étroite, seule capable d'offrir des gains mutuels, ajoute M. Bourgeois. Il demande aussi de conclure rapidement les traités commerciaux avec le Japon, Singapour, le Mexique et le Vietnam ainsi qu'avec le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay).

L'économie belge en général et flamande en particulier est fortement dépendante des échanges commerciaux internationaux transitant notamment par le port d'Anvers, alors que le Brexit fait déjà planer la menace de pertes commerciales avec le Royaume-Uni.