Pas de but entre la Belgique et le Portugal

Les Diables rouges ont entamé leur dernière ligne droite vers le Mondial 2018 de football en Russie en ne parvenant à arracher qu’un nul blanc (0-0) au Portugal champion d'Europe, samedi au stade Roi Baudouin de Bruxelles. Dans le camp belge, on retiendra surtout les inquiétudes pour le défenseur Vincent Kompany. Le capitaine de l’équipe nationale a quitté le terrain sur blessure à la 53e minute de jeu. Quant à Jan Vertonghen, il devenait hier le premier "centenaire" de l’équipe nationale belge.

Sans Axel Witsel, touché au genou, l’entraineur Roberto Martinez alignait Mousa Dembélé dans l'entrejeu. Le reste du dispositif était celui habituel, avec Courtois dans les buts, le trio Alderweireld-Kompany-Vertonghen en défense, De Bruyne aux côtés de Dembélé dans l'entrejeu, Meunier à droite et Carrasco à gauche. En attaque, Eden Hazard et Mertens assistaient Romelu Lukaku.

En face, sans Cristiano Ronaldo qui n'a pas encore rejoint le groupe après la finale de la Ligue des champions, le champion d'Europe se présentait avec un trio offensif formé par Bernardo Silva, Gelson Martins et Gonçalo Guedes. La rencontre démarrait sur un rythme rapide. Lukaku se montrait d'emblée menaçant dans le rectangle portugais (2e minute), alors que Guedes frappait au-dessus (4e minute).

Le tempo restait soutenu, mais il fallait attendre la demi-heure pour voir la première grosse occasion. Carrasco effaçait son opposant d'un crochet du droit et enchaînait par une frappe du gauche qui donnait l'illusion du but au public du stade Roi Baudouin. Le ballon terminait cependant sa course dans le filet latéral. La fin de la première période était à l'avantage des Portugais. Guedes (40e et 45e), Bernardo Silva (42e) et Gelson Martins (44e) manquaient tour à tour le cadre.

A la pause, Martinez procédait à quatre remplacements d’un seul coup: Fellaini pour Dembélé, Chadli pour Carrasco, Januzaj pour Mertens et Benteke pour Lukaku. Martinez devait rapidement procéder à un nouveau changement, non désiré celui-là: à la 53e minute, Kompany (photo) quittait la pelouse en grimaçant, sans même attendre la montée au jeu de son remplaçant, Boyata. A la 55e minute, Beto privait Vertonghen d'un but pour sa 100e apparition avec les Diables rouges.

Beto était à nouveau décisif sur une percée de Meunier (64e). Un contact entre Quaresma et Courtois provoquait de nouvelles sueurs froides dans le camp belge. En voulant le dribbler, l'ailier portugais écrasait involontairement le bras du gardien, qui restait quelques instants au sol. La dernière occasion de la rencontre était pour Januzaj (89e). Le joueur disputait ses premières minutes en équipe nationale depuis une brève apparition lors de Belgique-Pays de Galles en novembre 2014.

Le bilan de la Belgique face au Portugal est désormais de 5 victoires, 6 défaites et 7 partages. Roberto Martinez doit officialiser pour lundi sa liste de 23 joueurs sélectionnés au Mondial. Mercredi, les Diables rouges affronteront l'Egypte. Le 11 juin, ils termineront leur préparation par un amical face au Costa Rica. La Belgique débutera son Mondial le 18 juin contre le Panama à Sotchi. Elle jouera ensuite contre la Tunisie (23 juin à Moscou) et l'Angleterre (28 juin à Kaliningrad).

Jan Vertonghen, premier "centenaire" des Diables rouges

Titularisé contre le Portugal, samedi en amical, Jan Vertonghen (photo archives) est devenu le premier joueur à atteindre le cap des 100 présences en équipe nationale belge de football. Agé de 31 ans, Vertonghen avait battu le 10 octobre dernier, lors du match de qualification contre Chypre, le record de présences en équipe nationale, dépassant Jan Ceulemans et ses 96 caps.

Vertonghen avait joué son premier match en équipe nationale il y a tout juste onze ans, le 2 juin 2007 contre... le Portugal (défaite 1-2 en qualification à l'Euro). Il compte 8 buts sous le maillot des Diables rouges. Vertonghen a pris part au Mondial 2014 - marquant un but contre la Corée du Sud - et à l'Euro 2016.