©Ronald van den Heerik

Un professeur de la VUB va passer un an à l’armée comme officier de réserve

Jonathan Holslag, professeur de politique internationale, à la VUB (Université libre flamande de Bruxelles) prend un congé sabbatique. Jonathan Holslag veut prendre le temps de réfléchir et d'étudier, y compris sur l'avenir de la formation académique. "Je suis assez inquiet à ce sujet", a-t-il déclaré lors de l’émission "De zevende dag".

D’après Jonathan Holslag, cela devient de plus en plus difficile pour les professeur d’université de permettre aux étudiants de se perfectionner et de développer leurs compétences.

"Je suis parfois critique vis-à-vis des étudiants mais nous possédons une quantité incroyable de talents dans nos universités. On trouve de véritables perles dans les mémoires de master. Mais j'ai le sentiment qu'en tant qu'enseignant, je ne suis pas suffisamment capable de fournir un accompagnement personnalisé et sur mesure à ces jeunes gens talentueux".

D’un autre côté Jonathan Holslag estime qu’il y a trop peu de sélection à l’entrée des universités. "Certains jeunes pourraient peut-être faire autre chose", ajoute-t-il.

A côté de la réflexion, l’étude et l’écriture, Jonathan Holslag va aussi occuper son année sabbatique comme officier de réserve à l’armée. "Je vais investir un moment de mon temps pour la Défense. Je suis inquiet de la façon dont l’opinion publique perçoit la Défense. Même si la Défense n’est pas la chose la plus importante dans la société, je veux donner le signal qu’il est nécessaire et important d’y investir".