© 2017 - Bas de Meijer / HH

Plus de 95% des speed pedelecs ont été immatriculés en Flandre

Les vélos électriques rapides - connus sous le nom de speed pedelec - ont le vent en poupe. Leur nombre a en effet triplé en un an. A l'heure actuelle, 9.521 vélos de ce type ont été immatriculés, dont 95,5% en Flandre, et particulièrement dans la province d'Anvers. C’est ce qui ressort des chiffres communiqués par le ministre de la Mobilité François Bellot (MR), à la demande du député Jef Van den Bergh (CD&V).

Selon Jef Van den Bergh, le nombre de speed pedelecs augmente de 3.000 unités par semestre. En juin 2017, seuls 3.613 vélos électriques rapides étaient enregistrés en Belgique. Actuellement, il y en a déjà 9.521 qui ont été enregistrés.

Ces vélos sont cependant surtout populaires en Flandre, où 9.096 d'entre eux ont été inscrits (ce qui représente 95,5% des inscriptions), pour 144 à Bruxelles et 281 en Wallonie.

Anvers a vraiment une longueur d'avance, avec quelque 4.032 vélos électriques rapides inscrits 

Jef Van den Bergh (CD&V)

"Si nous examinons les chiffres province par province, Anvers a vraiment une longueur d’avance, avec quelque 4.032 vélos électriques rapides inscrits. Vient ensuite la Flandre orientale (2.133 inscriptions) et le Brabant flamand (1.260). Le problème des embouteillages ne cessant de prendre de l’ampleur, le speed pedelec représente une alternative idéale à la voiture", estime Van den Bergh.

D’après le député démocrate-chrétien, la densité du trafic sur les « autoroutes » pour vélos pendant les heures de pointe prouve que les travailleurs préfèrent de plus en plus le vélo, même pour les longues distances. Et la popularité des speed pedelecs à Anvers - qui connait d’importants problèmes de circulation - démontre que les navetteurs sont à la recherche d’alternatives attrayantes à la voiture.

Jef Van den Bergh souligne que la province anversoise doit proposer de nouvelles pistes cyclables et voies rapides pour les deux-roues, tout en veillant à les faire assez larges, en raison de la différence de vitesse de déplacement des vélos courants et des vélos électriques rapides.

Les speed pedelecs disposent d'une puissance de 1.001 à 4.000 watts. Ils sont capables de dépasser les 25 km/h et de propulser un cycliste jusqu'à 45 km/h. Ces engins doivent être immatriculés auprès de la DIV.

Leasing de vélos

Depuis plus de six mois, la règlementation fiscale pour les speed pedelecs a été clarifiée. Les salariés et enseignants qui ont droit à une indemnité pour l’utilisation de leur vélo peuvent aussi l’obtenir pour les speed pedelecs. Jef Van den Bergh plaide pour que les fonctionnaires flamands et fédéraux, mais aussi les agents de police et les militaires aient droit à une indemnité pour l’utilisation des vélos électriques rapides.

"Nous en avons déjà parlé plusieurs fois aux ministres compétents, tant au niveau fédéral que flamand. Il est hautement temps de passer à l’action. Comme instances gouvernementales, elles doivent donner l’exemple et soutenir les moyens de transport durables", estime le député.

En outre, on sait depuis six mois environ que les speed pedelecs sont déductibles à 120% pour les entreprises. "Les entreprises de leasing attendaient réellement de pouvoir proposer des speed pedelecs en location. Depuis lors, nous voyons le leasing de vélos exploser "