La police fédérale mise à l’amende pour conduite au diesel en zone à basse émission

C’est le monde à l’envers : la police fédérale a reçu des contraventions après avoir circulé à bord d’anciens véhicules diesel dans la zone à basse émission à Anvers. L’information, révélée par la Gazet van Antwerpen, a été confirmée par la police fédérale. Celle-ci a appelé ses agents à désormais favoriser les véhicules diesel modernes ou à essence lorsqu’ils sont amenés à circuler dans ces quartiers de la métropole.

La zone à basse émission est entrée en vigueur à Anvers en mars dernier. Bruxelles introduira la même mesure prochainement. 

Demande d’exception

Le porte-parole de la police fédérale, Guy Theyskens, a indiqué que son service était en négociation avec les villes d’Anvers et de Bruxelles pour obtenir une mesure d’exception afin qu’une soixantaine d’anciennes voitures qui ne répondent pas aux normes des zones à basse émission puissent tout de même y circuler.

"Il s’agirait d’une solution à court terme", explique Guy Theyskens. "A long terme, nous allons remplacer ces véhicules par des modèles à essence ou hybrides".

L’exception demandée concerne plus spécifiquement les véhicules qui ne sont pas utilisés pour des missions prioritaires. Ceux qui le sont ont déjà la permission de circuler librement lors d’interventions.