Le réseau De Lijn probablement perturbé toute la semaine

Le réseau De Lijn risque de connaître des perturbations cette semaine au nord du pays. Les syndicats socialiste et libéral ont en effet appelé leurs affiliés à interrompre le travail pour prendre part à une séance d'information sur la nouvelle convention collective de travail (CCT). Ces séances auront lieu chaque jour dans une autre province. 

La direction de De Lijn et le syndicat chrétien ACV ont conclu un accord il y a quelques semaines sur la réorganisation de la société flamande des transports en commun. Les autres syndicats n'étaient pas présents autour de la table. Le feu vert de l'ACV était toutefois suffisant pour conclure une nouvelle CCT. 

Les syndicats socialiste et libéral ont dès lors décidé de tenir des séances d'information durant toute la semaine pour informer leurs membres sur la nouvelle situation. Chaque jour, une province différente sera concernée par des perturbations. 

La province d'Anvers devrait être touchée mardi.  Mercredi, ce sera au tour du Limbourg, alors que jeudi et vendredi, des perturbations sont respectivement attendues en Flandre occidentale et en Flandre orientale.

Les syndicats informeront en effet leurs militants en milieu de matinée ainsi qu'en début d'après-midi. La question est de savoir si les chauffeurs reprendront ensuite le travail. Les chauffeurs affiliés au syndicat chrétien de même que les sous-traitants poursuivront de leur côté le travail.

De Lijn a indiqué déplorer le choix des chauffeurs de débrayer pendant la période d'examens. Interrompre, en outre, le service de cette manière rend particulièrement difficile l'information aux voyageurs, ajoute la société de transports en commun.