Une sécheresse extrême est attendue fin juin en Flandre

Les autorités flamandes prévoient une sécheresse extrême à la fin du mois. Comme l'an dernier, cela ne signifie cependant pas qu'il y aura des pénuries d'eau ou des rationnements envisagés, indique ce vendredi l'agence flamande pour l'environnement (Vlaamse Milieumaatschappij). En région anversoise, l’Agence de la Nature et des Forêts a déjà décrété le code orange pour plusieurs réserves naturelles. Leurs citernes d’eau de pluie sont en effet à sec.

Actuellement déjà, beaucoup d'endroits sont très secs en Flandre parce qu’il n’a plus eu de pluies depuis un certain temps. Et la situation ne devrait pas changer rapidement puisque les prévisions météo n'annoncent pas de pluie pendant les dix prochains jours.
"Si l'on parle de sécheresse actuellement, c'est en raison de la faible quantité de précipitations. Les niveaux d'eau des rivières sont normaux, de même que les niveaux des eaux de surface et des réserves d'eau potable", explique l’Agence flamande pour l’environnement (VMM).

En région anversoise, l’Agence de la Nature et des Forêts a cependant déjà décrété le code orange pour plusieurs zones naturelles. Cela indique un risque d’incendie en raison de la sécheresse. Et d’après Frank Deboosere, le Monsieur Météo de la VRT, il devrait faire encore plus sec la semaine prochaine.

Actuellement, le thermomètre indique 16°C à Kalmthout, ce qui n’est pas vraiment très chaud pour la saison. Mais dans plusieurs zones de landes en province anversoise le risque d’incendie est réel. Cela vaut avant tout pour les localités Kalmthoutse Heide, Eksterheide, De Merode, Most-Keiheuvel en Tielenheide.

"Nous allons veiller à ce que les tours d’observations spéciales contre les incendies soient bien occupées. Nous demandons aux visiteurs de ne pas fumer, de ne pas laisser les enfants jouer sans surveillance, et de nous prévenir rapidement si on observe quelque chose de suspect", indique Marie-Laure Van Wanseele de l’Agence de la Nature et des Forêts.

Il ne fait pourtant pas si chaud !

Ce n’est pourtant que dans le courant de la semaine prochaine qu’il fera plus chaud et plus sec. "Mais en mai il n’a pas tellement plu, et mois-ci également n’est pas très pluvieux", explique Frank Deboosere. "Les citernes d’eau de pluie sont vides et cela ne devrait pas s’améliorer. Dans le courant de la seconde moitié de la semaine prochaine, les températures grimperont jusqu’à 30 degrés."

"Il n’est pas anormal d’avoir un risque d’incendie avec ce type de temps », explique Marie-Laure Van Wanseele. "Nous avons eu un hiver sec. Les plantes et les arbres dans les landes ont traversé des mois secs et ne sont pas encore préparés à résister à un incendie. Quand la chaleur s’installe plus tard pendant l’été, les plantes résistent mieux au feu "

Les incendies ne sont pas rares dans les landes anversoises, parfois causés par des visiteurs imprudents. Mais en 2011 les problèmes ont été importants dans les Landes de Kalmthout (photo). Plus de 600 hectares de nature précieuse sont alors partis en fumée. On n’a jamais découvert la cause exacte de ces incendies.

BELGA/LUYTEN