BELGA/DOPPAGNE

Pas encore d'accord pour les pilotes de Brussels Airlines, mais pas de grève non plus

Les pilotes de la compagnie aérienne Brussels Airlines ont rejeté la proposition devant apporter une solution à la pression au travail et aux questions de rémunérations, a-t-on appris à bonne source lundi après-midi. Une grève n'est cependant pas à l'ordre du jour. Les parties souhaiteraient d'abord encore négocier.

Le vote court jusqu'à lundi 17h00, mais il est déjà clair que plus de la moitié des pilotes qui devaient se prononcer n'est pas d'accord avec la proposition sur laquelle s'étaient entendus syndicats et direction.

Le document prévoyait entre autres l'équivalent d'un treizième mois, une meilleure rémunération des heures supplémentaires, plus de temps de repos pour les pilotes et des jours de congés pour les plus de 60 ans.

Il y a peu de risque que le préavis de grève soit activé. La priorité serait donnée à la concertation. En mai, les pilotes de la compagnie belge avaient fait grève deux jours durant, occasionnant la suppression de 557 vols.