Des partisans d’Erdogan s’en prennent à la police et à la presse dans le Limbourg

Les partisans de Recep Tayyip Erdogan ont célébré la victoire de leur candidat en Turquie et dans plusieurs villes européennes après l’annonce du chef d’Etat turc de sa victoire aux élections présidentielles. A Heusden-Zolder (Limbourg), le rassemblement a dégénéré. La police a dû dressé des dizaines de pv visant des conducteurs qui bloquaient les routes. Des journalistes ont pour leur part fait l’objet de menaces.

La police de Heusden-Zolder avait pris des mesures pour prévenir tout débordement en cas de rassemblement. Une interdiction de klaxonner ou de bloquer la voie publique avait notamment été décrétée.

Quelques centaines de voitures ont malgré tout entravé la circulation durant plusieurs heures. La police a dû intervenir pour dévier le trafic. Lors du chaos qui s’en est découlé, un véhicule a heurté une voiture de police banalisée. Deux personnes ont été blessées et ont dû être hospitalisées. Au total, quelque 75 procès-verbaux ont été dressés.

Les partisans s’en sont également pris à des journalistes de Radio 2 (VRT). "Lorsque nous avons sorti notre caméra pour prendre des photos pour le site web, ça a eu l’effet d’un chiffon rouge sur un taureau", témoigne notre collègue Dirk Reynders.

"Quelques personnes ont commencé à nous menacer et nous insulter, et se sont dirigés vers nous suivis de dizaines d’autres personnes. Nous avons été pris à partie durant tout un temps. Ils ont également menacé de mettre en morceaux notre matériel", raconte-t-il encore.