1 femme sur 4 du secteur culturel flamand victime de comportements inappropriés

La moitié des femmes, dans le secteur des médias et de la culture, en Flandre, ont subi des comportements inappropriés l'an passé. Dans la plupart des cas, il s'agissait de remarques sexistes ou à caractère sexuel. Dans le secteur culturel, un quart des femmes ont même été confrontées à des attouchements physiques non-désirés, 1 femme sur 5 partageant la même expérience dans le secteur des médias. Choqué par ces chiffres, le ministre flamand en charge de ces secteurs, Sven Gatz (Open VLD), a décidé de lancer un plan d'action.

Dans la foulée du mouvement #metoo, et de l’affaire autour du présentateur vedette de la VRT, Bart De Pauw, le ministre Sven Gatz avait décidé de lancer une enquête en Flandre. L’enquête réalisée par le groupe de recherche Cudos ( département sociologie – Ugent) auprès de 2.161 personnes a dressé une cartographie des comportements sexuels inappropriés dans les différents secteurs. Les personnes étaient interrogées sur des comportements inappropriés à caractère sexuel, que ce soient des plaisanterie ou des contacts non-désirés au cours de leur carrière et plus particulièrement au cours de l’année écoulée.  

Ses résultats ont conduit le ministre à décider d'un plan d'action qui prévoit notamment de renforcer la visibilité du point de contact 1712 dans les secteurs concernés. Un médiateur - ou une médiatrice - sera également désigné. Enfin, une campagne de sensibilisation sera lancée en 2019. 

Un budget de 102.500 euros a été dégagé pour ce plan d'action, a précisé Sven Gatz.