La ministre Homans avait reçu une plainte concernant l’échevine Berghmans

En février dernier, la ministre flamande de l’Administration intérieure, Liesbeth Homans (N-VA), avait reçu une plainte d’un citoyen à l’encontre d’Anick Berghmans (SP.A, photo), échevine à Lommel. Cette dernière a été inculpée mercredi de vol avec effraction et formation de bande dans le cadre de plusieurs attaques de distributeurs automatiques de billets de banque. Le citoyen affirmait que la jeune femme consomme de la drogue et se demandait si elle pouvait donc continuer à assurer son mandat communal. Homans a envoyé la plainte au parquet. L’information donnée par le quotidien Het Nieuwsblad a été confirmée à la VRT.

Le cabinet de la ministre Liesbeth Homans ne veut pas donner plus de détails sur le contenu de la plainte du citoyen de Lommel à l’encontre de l’échevine Anick Berghmans. D’après le quotidien Het Nieuwsblad, la jeune femme inculpée ce mercredi mais libérée après audition est accusée par l’auteur de la plainte de faits de drogue. Il questionnait donc son maintien dans sa fonction publique.

La plainte a en tous cas été prise au sérieux et envoyée au parquet, qui est en train de mener enquête. Le parquet se refuse à donner davantage de commentaires.

Pour rappel, la police a découvert au domicile de l’échevine de Lommel une Audi soupçonnée d’avoir été utilisée lors d’au moins une attaque récente de distributeurs automatiques de bpost. Le véhicule, dissimulé sous une bâche, portait une plaque d’immatriculation néerlandaise.

Anick Berghmans a été suspendue de ses fonctions ce mercredi par le bourgmestre de Lommel, Peter Vanvelthoven.