Nicolas Maeterlinck

La préparation à la rénovation du tunnel Léopold II alourdit l’heure de pointe

La préparation des travaux de rénovation qui auront lieu pendant tout l'été dans le tunnel Léopold II (photo), à Bruxelles, a entrainé des perturbations importantes ce jeudi matin en heure de pointe, dans le sens de la Flandre vers la capitale. Les automobilistes sont restés coincés plus d'une heure dans des files sur l’autoroute E40 de Gand vers Bruxelles, précise Bruxelles Mobilité.

La circulation sur une seule bande à partir de Berchem-Sainte-Agathe, sur l'avenue Charles-Quint, est notamment responsable des gros embarras de circulation ce jeudi matin. Vers 9h il y avait encore une heure et demie d’attente dans les bouchons entre Alost et Grand-Bigard. Selon Inge Paemen de Bruxelles Mobilité, il est difficile d'évaluer la situation pour les prochains jours.

En outre, la grève sur le rail et le sommet européen pourraient pousser davantage de personnes à prendre la voiture sur les routes. Mais elles pourraient aussi encourager les gens au télétravail, étant donné que vendredi est le dernier jour de l'année scolaire.

"Il y aura certainement encore des surprises la semaine prochaine", indique-t-elle. "Certainement lundi et mardi, nous attendons encore des difficultés, mais la situation devrait se stabiliser en deuxième partie de semaine." Bruxelles Mobilité rappelle que des alternatives sont prévues, comme un parking gratuit de 1.000 places au Heysel, connecté au métro bruxellois.

Le tunnel Léopold II sera fermé à la circulation dès samedi à 22h, pour n’être rouvert que le 1er septembre. "Le tunnel est en fin de vie", indique le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A). "Nous devons tout y refaire, pour des raisons de sécurité. L’éclairage et la ventilation seront remplacés, l’amiante sera enlevée, et des sorties de secours supplémentaires seront ajoutées".