Mondial 2018: La Belgique bat l’Angleterre et prend la 1ère place du groupe G

La Belgique a battu l'Angleterre 1-0, jeudi, à Kaliningrad, lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules de la Coupe du monde de football en Russie. Adnan Januzaj a inscrit l'unique but du match d'une superbe frappe enroulée (51e). Les Diables Rouges terminent premiers du groupe G et affronteront le Japon en 8e de finale. Le sélectionneur Roberto Martinez n’a pas caché sa satisfaction face à cette victoire

Déjà qualifiées, les deux équipes présentaient un onze largement remanié: neuf changements côté belge, huit côté anglais.

Les Belges commençaient bien la rencontre. Tielemans alertait Pickford des 20 mètres (6e) alors que Stones sauvait sur sa ligne une tentative de Batshuayi déviée par Pickford (10e). Après un bon travail de Batshuayi, Thorgan Hazard envoyait le ballon en tribunes (36e).

La seconde période débutait par une frappe trop enroulée de Rashford (48e). Adnan Januzaj ouvrait le score d'une superbe frappe enroulée du gauche (51e). C'est le premier but en 9 apparitions sous le maillot des Diables Rouges de Januzaj. Courtois sauvait les Diables en déviant du bout des doigts une tentative de Rashford qui s'était présenté face à lui (66e).

Vincent Kompany remplaçait Thomas Vermaelen pour le dernier quart d'heure. Roberto Martinez donnait ainsi du temps de jeu aux deux joueurs de retour de blessure.

Un coup franc de Rashford terminait au-dessus (81e). Fellaini déviait ensuite un tir de Welbeck avec un Courtois battu (83e). Mertens, dont le tir était repoussé par Pickford (89e), et Fellaini, qui tirait dans le filet latéral, se créaient les dernières occasions du match (90e+1).

La Belgique termine première du groupe avec 9 points, l'Angleterre est deuxième avec 6. La Tunisie est troisième (3), le Panama dernier (0). Les Diables Rouges affronteront le Japon lundi 2 juillet à Rostov-sur-le-Don (20h00) en huitième de finale. L'Angleterre défiera la Colombie le lendemain au Spartak Stadium de Moscou (20h00).

Martinez "ravi"

Ce jeudi, Roberto Martinez a procédé à pas moins de neuf changements dans son onze de base par rapport au match contre la Tunisie. Cela n'a pas empêché la Belgique de s'imposer 1-0. "Honnêtement, je suis ravi de la performance de mes joueurs", a commenté le sélectionneur des Diables Rouges en conférence de presse.

"Neuf changements, c'est beaucoup dans le football international. Tu risques de créer de la confusion, mais je n'ai pas vu cela sur le terrain. Tu dois créer un groupe qui a faim, où chacun veut apporter sa contribution. Thomas Vermaelen et Vincent Kompany ont effectué leur retour, c'est important", a analysé Martinez.

Le Mondial est imprévisible. On doit y aller pas à pas... 

Roberto Martinez

Concernant la prochaine rencontre contre le Japon, le sélectionneur indique : "Nous avons joué un match amical contre eux à Bruges en novembre. Depuis ils ont changé de sélectionneur, mais dans l'équipe, il n'y a pas eu beaucoup de changements. C'est une équipe dynamique, bien structurée. Techniquement, ils sont forts. Jouer contre eux est difficile. Il n'y aura pas de grande différences entre la Belgique et le Japon", pense Martinez.

Jusqu'où peut aller cette équipe belge? "Faire des prévisions dans ce Mondial est difficile. L'Allemagne est sortie, l'Espagne et l'Argentine ont été proches de l'être aussi. Le Mondial est imprévisible. On doit y aller pas à pas, le Japon est notre seule priorité. Nous sommes une équipe. Tous les joueurs veulent apporter leur contribution. Tout le monde en Belgique peut être fier de cette équipe."