Les commerçants espèrent voir les soldes compenser un printemps moins lucratif

La chasse aux bonnes affaires s'ouvre ce samedi pour les adeptes du shopping. La période des soldes d'été, qui prendra fin le 31 juillet, débute avec des rayons bien remplis et de séduisantes réductions. Les attentes des commerçants divergent, selon les secteurs, mais tous parlent d’un printemps moins bon du point de vue des ventes.

Les consommateurs qui souhaitent renouveler leur garde-robe ou équiper leur domicile auront l'embarras du choix dès le début des soldes, indique la Fédération des services et du commerce Comeos. "Il reste encore beaucoup d'invendus dans les magasins et la majorité des commerçants commencent donc avec de belles réductions, qui augmenteront progressivement".

L'importance des stocks s'explique par des ventes plutôt faibles depuis la fin des soldes d'hiver, ajoute le Syndicat neutre pour indépendants (SNI). En cause, un temps souvent pluvieux au printemps et dans une moindre mesure une menace terroriste », précise Christine Mattheeuws (photo). Les consommateurs se seraient aussi montrés plus prudents avec leurs dépenses.

Près de huit commerçants sur dix pensent toutefois vendre au moins autant que lors des dernières soldes d'été.

Les petits commerçants, comme les boutiques et les magasins de chaussures, devraient d'ailleurs proposer des réductions comprises entre 20% et 30% dès les premiers jours, selon le SNI. Comeos parle même de réductions allant jusqu’à 50% du prix d’origine d’entrée de jeu.