Affaire de terrorisme : véhicule suspect mais pas piégé à Stockel

Un important déploiement policier a été mis en place samedi de 13h30 à 21h00 dans le quartier de Stockel à Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles) et les riverains ont été appelés par la police à rester confinés chez eux. Ces opérations ont été ordonnées dans le cadre de perquisitions menées pour les besoins d'un dossier de terrorisme traité par le Parquet fédéral. C’est ce qu’a indiqué le porte-parole du Parquet fédéral.

Les perquisitions ont ciblé le véhicule en cause, mais elles ont aussi été menées à différentes adresses. L'enquête étant en cours, le Parquet fédéral ne donnera pas de précisions pour l'instant. Les résultats de ces opérations seront traités ce dimanche.

Le Parquet fédéral pourrait cependant décider de ne pas communiquer dans les jours qui viennent pour les besoins de l'enquête. Un périmètre de sécurité a été établi. La circulation a été interrompue sur la zone délimitée. La police a demandé aux riverains de rester confinés chez eux.

Le bourgmestre Benoit Cerexhe s'est rendu sur place pour s'assurer du bon déroulement des opérations. Il a fait mention d'une détonation entendue. Le média RTL Info a parlé de deux détonations successives.

Le porte-parole du Parquet fédéral précise en rapport que le véhicule examiné n'était pas une voiture piégée. Une explosion de ce dernier n'était pas redoutée. Les démineurs étaient uniquement présents sur place conformément à la procédure dans le cadre d'une enquête terrorisme.