Represented by ZUMA Press, Inc.

Le rappeur Valtonyc libéré à Gand sous conditions

Le rappeur espagnol Valtonyc (photo archives), qui a fui vers la Belgique après avoir été condamné dans son pays à une peine de prison de trois ans et demi pour "apologie du terrorisme" et "insultes à la Couronne" dans ses chansons, a été libéré sous conditions par le juge d'instruction de Gand. C’est ce qu’a confirmé la section gantoise du parquet de Flandre orientale ce jeudi. La chambre du conseil devra décider plus tard si celui que l’on surnomme l’Enfant terrible sera transféré.

Josep Miquel Arenas Beltran, alias Valtonyc, a été condamné par la cour des Baléares en 2017 pour avoir fait l'apologie du terrorisme dans ses textes, ainsi que pour insulte à la couronne et menaces de mort contre des politiciens. La justice espagnole avait confirmé ce jugement en février, malgré des protestations dans tout le pays.

L'artiste de 24 ans devait initialement être écroué le 24 mai au plus tard, mais il a quitté le territoire espagnol avant cette échéance. Sa famille avait confirmé qu'il se trouvait en Belgique. Madrid a émis un mandat d'arrêt national, européen et international afin qu'il soit livré aux autorités espagnoles.

La section gantoise du parquet de Flandre orientale avait confirmé avoir reçu ce dernier. Valtònyc s'est rendu de lui-même à la police jeudi matin avec son avocat, a indiqué la porte-parole du parquet Eva Brantegem.

"Il a été interpellé et présenté devant le juge d'instruction, dans le cadre de son mandat d'arrêt européen. Ce dernier l'a libéré sous conditions estimant qu'il n'y avait aucune raison de croire qu'il fuirait. Nous avons demandé des documents supplémentaires à l'Espagne. Dès que ceux-ci nous parviendront, l'affaire pourra être portée devant la chambre du conseil, qui décidera s'il faut le transférer."