AFP or licensors

La Belgique élimine le Brésil et se hisse en demi-finale du Mondial

Les Diables rouges ont réalisé l’exploit ce vendredi soir, à Kazan en Russie, en battant les Brésiliens, favoris, par 1 à 2 en quarts de finale de la Coupe du monde de football. Pour la seconde fois de son histoire, l’équipe nationale belge accède à la demi-finale d’un Mondial. Elle devra affronter mardi soir à Saint-Pétersbourg la France, qui a défait l’Uruguay ce vendredi après-midi par 0 à 2.

Les Diables rouges ont rapidement mené grâce à un but contre son camp de Fernandinho (13e minute), déviant un coup de coin de Kevin De Bruyne dans ses filets (0-1). C'était De Bruyne (photo principale) qui offrait le 0-2 à ses couleurs d'un envoi tendu, magistral, à la 31e minute de jeu. Malgré les assauts brésiliens, les Belges sont restés très bien organisés et calmes, et Thibaut Courtois a tout arrêté. Ou presque. Renato Augusto est en effet parvenu à réduire le score à la 76e minute (1-2).

En première mi-temps, les Belges ont rapidement mené, laissant les Brésiliens déconcertés. Après une première banderille de Kevin De Bruyne, de loin, c'est Thiago Silva qui trouvait le poteau du gardien Thibaut Courtois dès la 7e minute de jeu. Le ton était donné dans ce quart de finale, où Fellaini et Chadli avaient été titularisés par Roberto Martinez (photo). Tite, côté brésilien, avait remis Marcelo, de retour de blessure, pour Filipe Luis, Fernandinho remplaçait Casemiro, suspendu et Paulinho était aussi de retour.

2018 Getty Images

Plus d'une fois à l'approche du but de Courtois, la situation se tendait, mais c'est bien la Belgique qui ouvrait la marque grâce à un but contre son camp de Fernandinho dès la 13e minute déviant dans son but un coup de coin de Kevin De Bruyne (0-1). Il s’agissait du deuxième but encaissé par le Brésil seulement depuis le début du Mondial. Coutinho (19e) et Marcelo (25e) tentaient d'allumer la mèche sur Courtois et le Brésil restait très dangereux, mais les Diables Rouges restaient bien organisés et surtout menaçants en contre.

Comme par exemple à la 31e minute lorsque Romelu Lukaku (photo) servait Kevin De Bruyne qui d'un tir tendu offrait le deuxième but aux Diables (0-2), et signait au passage le 100e but de cette Coupe du monde en Russie. Thibaut Courtois, qui n'a jamais perdu contre Neymar en six confrontations particulières, sortait ensuite le grand jeu face à Marcelo (35e) puis face à Neymar justement (36e). De Bruyne, sur coup franc, puis Kompany forçaient Alisson à la parade juste avant la pause sifflée sur ce sensationnel 0-2.

AFP or licensors

Le Brésil se montrait nettement plus offensif en seconde mi-temps, mais avait beau pousser avec Firmino au jeu à la place de Willian, Neymar avait beau chercher le penalty (53e) ou inquiéter sérieusement Courtois (55e), les Diables tenaient le choc alors que le VAR n'accordait pas de penalty à Gabriel Jesus (57e). La Belgique restait aussi très dangereuse en contre, avec Eden Hazard (61e).

Monté au jeu, Doublas Costa forçait encore Courtois (photo), exceptionnel, à la parade (62e et 75e). Tite effectuait déjà son troisième changement avec la montée au jeu de Renato Augusto à la 73e. Deux minutes plus tard, le Brésilien réduisait l'écart (1-2). Thibaut Courtois sauvait encore un envoi de Neymar dans les arrêts de jeu pour assurer une place à la Belgique dans le dernier carré en écartant le Brésil, cinq fois champion du monde.

AFP or licensors

Demi-finale contre la France

La Belgique - sans Thomas Meunier, suspendu - jouera contre la France en demi-finales mardi (20h) à Saint-Pétersbourg. Les Bleus ont écarté l'Uruguay en quarts de finale plus tôt dans la journée (0-2).

La Belgique avait pris la quatrième place du Mondial 1986 au Mexique. Samedi, les deux derniers quarts de finale opposeront la Suède à l'Angleterre à Samara (16h) et la Russie, pays hôte, à la Croatie à Sotchi (20h).

2018 FIFA