Les Diables rouges terminent leur Mondial en beauté

Les Diables Rouges n'ont pas manqué leur sortie au Mondial 2018 de football en Russie. Ils ont remporté la finale de "consolation " 2-0 (mi-temps 1-0) aux dépens de l'Angleterre, samedi à Saint-Pétersbourg. Ils offrent à la Belgique la 3e place de cette 21e Coupe du monde, le meilleur résultat jamais obtenu. Jusque-là, la 4e place de la Belgique au Mexique en 1986 était la plus belle performance. Thomas Meunier (4e) et Eden Hazard (82e) ont inscrit les 15e et 16e buts belges, un record dans ce Mondial.

Roberto Martinez n'avait effectué que deux modifications dans son équipe par rapport à la demi-finale perdue face à la France. Thomas Meunier, de retour de suspension, et Youri Tielemans s'étaient substitués à Mousa Dembélé et Marouane Fellaini. Au niveau du dispositif, on retrouvait le 3-4-3 en possession de balle et le 5-2-3 dans le cas inverse.

De jaunes vêtus, comme face à a Tunisie, les Diables n'ont pas tardé à transpercer la défense anglaise. Une longue relance sur la gauche de Courtois, prolongée de la tête par Chadli vers Lukaku qui le relançait en profondeur sur la gauche. Chadli centrait à ras de terre où surgissait Meunier au petit rectangle (1-0, 4e minute). Le Bastognard devenait le 10e buteur belge en Russie.

La Belgique laissa du coup l'initiative à l'Angleterre et contrait dès que possible, souvent de manière redoutable. De Bruyne (12e) et Lukaku (17e), sur un 'caviar' de De Bruyne, auraient pu alourdir le score. Pickford et un mauvais contrôle du Mancunien en décidèrent autrement.

Si le rythme de la rencontre n'était pas époustouflant, il faisait 26°C, elle se révélait plaisante et d'une correction exemplaire. Les Diables démontraient leur aisance technique et contrôlaient la situation.

Les "Three Lions" ne restaient pas inactifs. Après un tête de Loftus-Cheek (15e), Kane manquait le cadre et une véritable possibilité (23e).

Eden Hazard (34e) et Toby Alderweireld (35e) héritèrent des occasions suivantes, sans les concrétiser. A la 39e, Chadli, touché aux ischios gauches, cédait sa place à Thomas Vermaelen.

Les Anglais prirent davantage d'initiative à la reprise avec les montées au jeu de Rashford et surtout Lingard. Un coup-franc de Trippier (51e) et une volée de Lingard (54e) en témoignèrent. Sur un nouveau contre belge, Lukaku ne put conclure le service de De Bruyne (56e) et céda dans la foulée sa place à Dries Mertens (60e).

L'Angleterre n'avait pas abdiqué. Dier le rappela à tous en envoyant d'abord un tir puissant (69e) et une balle piquée au-dessus de Courtois qui filait dans le but vide ... avant d'être dégagée juste avant la ligne par Alderweireld (70e). Dier s'illustra encore de la tête (72e).

La pression anglaise augmentait au fil des minutes ce qui offrait des espaces aux Belges. Mertens (76e) et Meunier, dont la volée à la conclusion d'une action formidable était sauvée par Pickford, n'en profitèrent pas (80e). Hazard lui, servi par De Bruyne, ne laissa pas passer sa chance d'inscrire son 3e but personnel dans le tournoi (2-0, 82e).

Les Diables Rouges ponctuaient sur une belle note, et une 6e victoire en 7 matchs, cette campagne de Russie 2018 historique pour le football et le sport belges.