Degenkolb s'impose à Roubaix devant Van Avermaet et Lampaert

L'Allemand John Degenkolb a remporté la 9e étape du Tour de France, disputée sur une bonne partie des pavés de Paris-Roubaix entre Arras et Roubaix, dimanche sur 156,5km. Il a devancé au sprint Greg Van Avermaet, qui conserve son maillot jaune, et le champion de Belgique Yves Lampaert.

Après dix kilomètres de course, l'Australien Richie Porte (BMC), se tenant la clavicule droite, et l'Espagnol Joaquin José Rojas (Movistar) étaient contraints à l'abandon suite à une chute collective.

A 50 kilomètres de l'arrivée, Greg Van Avermaet a attaqué. Les attaques se sont succédées sur les dernières portions pavées. Beaucoup de coureurs ont chuté dont pas mal de chefs de file, mais le peloton, la plus grande partie en tous les cas, a abordé les deux derniers tronçons ensemble.

A 15km de l'arrivée, les spécialistes des classiques ont fait le forcing avec encore Van Avermaet, Lampaert et l'Allemand Degenkolb notamment. Suivi par Sagan et Philippe Gilbert entre autres.

Les trois hommes de tête sont allés au bout et se sont disputé la victoire au sprint, enlevé par John Degenkolb, le vainqueur de Paris-Roubaix 2015.

Greg Van Avermaet, vainqueur pour sa part de l'Enfer du Nord en 2017, reste en jaune. Au général, il compte 43 secondes d'avance sur le Britannique Geraint Thomas (Sky) et 44 secondes sur Philippe Gilbert.

Lundi, le peloton saluera sa première journée de repos avec un transfert vers Annecy de l'autre côté de la France. Mardi, les coureurs reprendront la route pour attaquer de suite la montagne et les Alpes avec une 10e étape entre Annecy et le Grand Bornand.

Au programme: trois cols de première catégorie et la montée du plateau des Glières, hors catégorie.