Suivi psychologique pour le chauffeur nu qui avait provoqué une collision à Bierbeek

Le conducteur du camion qui a percuté vendredi neuf véhicules à Bierbeek, dans le Brabant flamand, doit se plier à un suivi psycho-médical. L'information a été donnée ce lundi par le parquet de Louvain. Le Polonais de 27 ans était nu au volant et conduisait sous l'influence d'amphétamines.

Le chauffeur a provoqué vendredi un peu avant 18h d'importants dégâts sur la chaussée de Tirlemont à Lovenjoel, une localité de la commune flamande de Bierbeek. Il a embouti neuf véhicules, dont un bus de la société de transport De Lijn. Quatre personnes à bord du bus ont été blessées.

L'homme a depuis comparu devant le juge d'instruction à Louvain. "Il n'a pas été placé en détention préventive mais un suivi psycho-médical lui a été imposé à l'hôpital en tant que résident", a précisé Sarah Callewaert, du parquet louvaniste.

Après la collision, le conducteur du poids lourd avait pris la fuite à pieds. La police avait mobilisé un hélicoptère pour le prendre en chasse. "Le chauffeur était complètement nu. Il a été contrôlé positif aux amphétamines grâce à un test pratiqué juste après sa capture."

"L'homme a résisté vivement à son arrestation ainsi que lors de son admission à l'hôpital. Au cours de son audition, ses explications étaient confuses", a poursuivi Mme Callewaert. "Son permis de conduire lui avait été retiré sur place pour une durée de quinze jours. L'homme écope à présent d'un retrait de permis de trois mois."
Le parquet a désigné un expert, selon lequel "le chauffeur de camion a continué à rouler après avoir percuté le premier véhicule. C'est le pare-chocs d'un semi-remorque qui a arrêté sa course."