Super conseil des ministres flamands ce vendredi : "C’est maintenant ou jamais"

Les ministres du gouvernement flamand sont réunis ce vendredi pour un dernier conseil avant les vacances d’été. Une série de questions devront être tranchées dans de nombreux dossiers. "C’est maintenant ou jamais" estime le journaliste politique de la VRT Marc Van de Looverbosch.

L’un des dossiers les plus importants sur la table des négociation est le "stop au béton". La décision de principe avait déjà été prise il y a quelques années, or chaque jour 6 hectares de terrain inoccupés sont perdus en Flandre. En 2025 il faudrait diviser ce chiffre par deux et d’ici 2040 plus aucune maison ne devrait être construite sur un terrain inoccupé.


La question qui doit être tranchée concerne les dédommagements pour les propriétaires de terrains et surtout la question de savoir qui va payer la facture ?

Autre point à l’agenda : la fameuse carte forestière et le fait de savoir quelle zones boisées seront protégées. Lorsque la ministre Joke Schauvliege (CD&V) avait présenté cette carte il y a quelque temps, cela avait provoqué de nombreuses réactions négatives de la part de certains propriétaires de terrains à bâtir et aussi parce que la carte contenait des erreurs.

Plan énergie et climat

Conformément à l'accord de Paris sur le climat, la Belgique et donc la Flandre doivent réduire leurs émissions de CO2 de 35% d'ici 2030. La part des énergies renouvelables doit être portée à 27 % et la consommation d'énergie doit être réduite.

Il s'agit d'une question qui concerne le portefeuille de plusieurs ministres flamands, en particulier Bart Tommelein, ministre de l'énergie (Open VLD) et Joke Schauvliege, ministre de l'environnement (CD&V). La question pour eux est : comment allons-nous atteindre cet objectif ?

Cet objectif doit être à la fois réaliste et abordable. Quelle sera la facture à payer pour le particulier ? Qu’est-ce que les secteurs des transports et de l’agriculture devront faire pour réduire leurs émissions de la CO2.

Transport et mobilité

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) présentera aussi ce vendredi son nouveau décret sur l’accessibilité. La question sera de savoir si la société de transports de Lijn pourra continuer à exploiter les transports publics en Flandre après 2020.

Autre dossier du ministre Weyts : la redevance kilométrique intelligente. C'est une taxe qui dépendra de l'heure et de l'endroit où vous vous déplacerez. Cela devrait aider à réduire les embouteillages. Les autres taxes de circulation seront alors éliminées. Il y aurait un accord de principe sur cette redevance kilométrique intelligente, mais l'introduction se ferait alors pour le prochain gouvernement flamand.
 

Consignes sur les canettes et bouteilles en plastique

Enfin autre dossier épineux les consignes sur les bouteilles en plastiques et les canettes. Cette question ne fait pas partie de l’ordre du jour La ministre Joke Schauvliege estime que ce dossier n'était pas encore assez mûr pour être tranché. Personne n’ignore que l'Open VLD et la N-VA ne sont pas favorables à l'introduction de cette consigne. Toutefois la question de la gestion des déchets devrait être abordée.

Ce conseil des ministres est donc dans tous les cas important en terme de timing. "Des questions devront être tranchées même si l’on ne fait que de petits pas. Car septembre arrivera vite et il ne restera plus qu’un mois avant les élections communales".

Fin septembre le ministre président présentera sa déclaration de politique générale : la "Déclaration de septembre" et il ne pourra se permettre alors que des questions ne soient toujours pas résolues. Et puis en 2019 ce seront les élections régionales. "C’est donc maintenant ou jamais", a conclu le journaliste politique de la VRT Marc Van de Looverbosch.