La fin des chaudières à mazout, c’est pour 2021, en Flandre

Après une réunion marathon d’une vingtaine d’heures, le gouvernement flamand de Geert Bourgeois (N-VA) a pris une série de décisions sur le plan énergétique pour l’avenir. La plus grande surprise est l’arrêt des ventes de chaudières à mazout dès 2021. Il ne sera plus possible non plus de placer une chaudière d’occasion. "Nous ne voulons plus des énergies fossiles pour chauffer nos maison", a déclaré le ministre de l’Energie Bart Tommelein (Open VLD). A terme, les maisons des nouveaux lotissements ne seront plus non plus raccordées au gaz naturel.

Utiliser le moins de combustibles fossiles et investir au maximum dans l’efficacité énergétique et l’énergie verte, tel est l’objectif du gouvernement flamand. D’ici 2030 la Flandre devrait donc devenir beaucoup plus verte. C’est la raison pour laquelle le gouvernement Bourgeois a décidé l’arrêt des ventes de chaudières à mazout dès 2021. Il ne sera plus possible non plus de placer une chaudière d’occasion.

Fin des raccordements au gaz naturel

Les maisons faisant partie d’un nouveau lotissement ne pourront plus être raccordées au gaz naturel ; Elles devront être chauffées à l’aide d’une pompe à chaleur ou être en mesure d’être raccordée à un réseau de chauffage. « Nous voulons stimuler les gens à installer une pompe à chaleur grâce à un système de primes. Cette prime sera de 400 euros et devrait voir le jour en 2024 » a ajouté Bart Tommelein.

Et pour les logements anciens ?

Tous les logements devront donc devenir plus efficaces sur le plan énergétique. Mais que faire des logements anciens ? "Certaines maisons sont en si mauvais état qu’il serait parfois préférable de les démolir", ajoute Tommelein. "Une construction nouvelle est donc la bonne solution".

Le gouvernement flamand veut donc introduire le taux de TVA de 6% pour la démolition et la reconstruction de maisons dans l'ensemble de la Flandre. Actuellement, le taux de TVA de 6 % ne s'applique qu'aux bâtiments situés dans 32 grandes villes.

Priorité aux énergies renouvelables

Le gouvernement flamand fixe également des normes élevées en matière d'énergie renouvelable. Par exemple, elle vise 12,6 millions de panneaux solaires supplémentaires d'ici 2030. Pour atteindre cet objectif, il faudra installer beaucoup plus de panneaux solaires que lors des années précédentes.

On peut donc se demander si cet objectif est vraiment réalisable. C'est ce que pense le ministre Bart Tommelein. "Vous n'avez pas nécessairement besoin d'installer des panneaux solaires sur votre propre toit. On peut aussi, par exemple, investir dans un projet solaire de commune. Il est ambitieux, mais réalisable et abordable".

La fédération professionnelle des installateurs regrette

Techlink, la fédération professionnelle des installateurs de chauffage central et sanitaires, se dit choquée par la nouvelle mesure annoncée par le gouvernement flamand. Il interdira la vente de chaudières à mazout à partir de 2021. "A notre grand mécontentement, nous n'avons même pas été consultés. Il s'agit d'une décision unilatérale".

Compromis sur le plan "emballages" mais pas encore d’instauration d’une consigne sur les canettes et bouteilles en plastique

L’introduction d’une consigne sur les cannettes et bouteilles en plastique avait fait l’objet de vives discussions au cours des derniers mois, le CD&V y était favorable alors que la N-VA et l’Open VLD estimaient que ce n’était pas la solution aux problèmes de déchets. Finalement il n’y aura pas d’instauration générale d’une consigne en Flandre. Mais en échange, des normes plus sévères seront instaurées pour l’industrie qui sera sujette à des amendes. Si après évaluation ces normes ne peuvent être respectées, alors un système de consigne pourra être mis en place en 2023.

Taxe kilométrique intelligente appliquée aux particuliers

L'équipe de Geert Bourgeois s'est par ailleurs entendue sur une taxe kilométrique intelligente appliquée aux particuliers. Celle-ci remplacera la taxe de mise en circulation et la redevance annuelle. Son tarif variera en fonction du lieu et de l'heure du déplacement. Les modalités concrètes de son application seront fixées lors de la prochaine législature.
Le ministre-président flamand Geert Bourgerois s'est montré satisfait de cette série d'accords "sur des dossiers déterminants pour la transition vers une Flandre propre, durable et pauvre en carbone", a-t-il affirmé samedi.