www.aurorebelot.com

Des discussions budgétaires au menu du gouvernement fédéral

Le Premier ministre, Charles Michel (MR), mène dimanche des entretiens bilatéraux avec les principaux ministres de son gouvernement afin de faire progresser les discussions budgétaires et plusieurs dossiers toujours en suspens.
 

Le gouvernement fédéral doit trouver 2,6 milliards d'euros pour maintenir le budget dans la trajectoire convenue avec l'Europe. Il essaie également de conclure certains dossiers, dont une partie peut avoir un lien avec les efforts budgétaires, notamment le "deal pour l'emploi" qui vise à répondre au problème des métiers en pénurie, faisait-on remarquer à bonne source.

Or certaines réformes divisent les partenaires de majorité, notamment la dégressivité accélérée des allocations de chômage, à laquelle le CD&V est réticent et qui est pour le moment écartée, ou une ômrévision des règles du chage avec complément d'entreprise (RCC, successeur des prépensions).

Sur la table du gouvernement figurent d'autres dossiers épineux: le remplacement des F-16 qui a quelque peu échauffé les relations entre la Belgique et la France ces derniers jours, l'arrivée d'un 4e opérateur mobile chère à l'Open VLD ou la privatisation de Belfius à laquelle est liée l'indemnisation des coopérateurs d'Arco voulue par le CD&V.

Samedi, l'on indiquait également que certains problèmes se posaient du côté des Finances. Les versements anticipés à l'impôt des entreprises ont considérablement augmenté mais la question se pose de savoir quelle est la part structurelle de cet accroissement. Une partie de celui-ci est due à l'augmentation des pénalités en cas de versements insuffisants et entraînera donc de moindres rentrées par la suite.