Budget, emploi, chômage : blocage politique au sein du gouvernement Michel

Le comité ministériel restreint a achevé dimanche sa réunion à Val Duchesse vers 22h, sans accord. Les travaux reprennent lundi, d'abord par des entretiens bilatéraux et ensuite, vraisemblablement, sous forme d'une réunion plénière.

Les ministres ont discuté du budget 2019 et du "deal pour l'emploi" qui vise à répondre au problème des métiers en pénurie. La fin de la réunion ne semble pas s'être bien déroulée.  Les discussions achoppent sur ce "deal" qui a également des conséquences budgétaires, a-t-on appris de plusieurs sources. D'autres ont évoqué un raidissement de la N-VA qui a mené à une remise en cause des consensus engrangés sur les autres points. Le "blocage est politique", soulignait-on.

Outre le budget, plusieurs dossiers occupent le gouvernement dans le cadre de son conclave outre ce "deal pour l'emploi". Si certaines mesures recueillent le consensus des partenaires de la majorité, d'autres les divisent, est-il apparu cette semaine, notamment la dégressivité accélérée des allocations de chômage.

Jusqu'à présent, le Premier ministre, Charles Michel, ne s'est pas avancé à propos d'un calendrier. Officiellement, l'épure budgétaire ne doit être remise aux instances européennes qu'à la mi-octobre.