Chaleur et pollution engendrent de fortes concentrations d’ozone 

En raison des fortes températures et de l'accumulation de la pollution de l'air, de fortes concentrations d'ozone sont attendues aujourd'hui ainsi que les prochains jours. Le risque est grand que le seuil d'information européen soit dépassé en plusieurs endroits du pays ce mercredi, selon la cellule interrégionale de l'environnement (Celine). Mardi, le seuil européen d'information de 180 µg/m3 pour l'ozone avait déjà été dépassé en cinq endroits de mesure en Flandre.

Hier, les valeurs les plus élevées ont été relevées à Bree dans le Limbourg (196 µg/m3) sur le coup de 19h00, contre 188 µg/m3 à Schoten (Anvers) et 181 µg/m3 à Aarschot (Brabant flamand), Gellik (Limbourg) et Idegem (Flandre orientale) en fin de journée. La ville d'Eupen (Liège) a elle atteint 180 µg/m3, Leeuw-Saint-Pierre (Brabant flamand) 178 µg/m3, Dessel (Anvers) 175 µg/m3 et Habay-la-Neuve (Luxembourg) 177 µg/m3.

Pour ce mercredi, Celine prévoit un risque de dépassement du seuil d'information européen sur une grande partie du pays. Jeudi, ce risque de dépassement vaudra pour la totalité du pays. Le seuil d'alerte européen (240 µg/m3) pourrait même être dépassé localement. La qualité de l'air devrait toutefois aller en s'améliorant à partir du week-end.

Mesures de précaution

L'ozone est couramment présente lors des chaudes journées ensoleillées d'été. Elle est produite par l'action des rayons ultraviolets sur les polluants présents dans l'atmosphère, notamment ceux générés par les moteurs des véhicules.

A titre préventif, les personnes particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique (enfants, personnes âgées, personnes souffrant de problèmes respiratoires...) doivent éviter les efforts physiques inhabituels et tout exercice en plein air entre 12h et 22h. De plus, il est recommandé à chacun de s'abstenir de tout effort physique soutenu, par exemple le jogging, durant cette période.

La cellule Celine rappelle par ailleurs que chacun peut contribuer toute l'année à la diminution des émissions de précurseurs d'ozone, notamment en circulant à pied, à vélo ou en transports en commun le plus souvent possible, en recourant au covoiturage, en optant pour des peintures à base d'eau contenant moins de solvants, ou encore en choisissant un mode de chauffage économique à haut rendement.