Pascal Broze

Gand va tester une application pour signaler les harceleurs récidivistes

Un projet pilote va être lancé cette année à Gand pour signaler plus rapidement les cas de harcèlement. Pour ce faire, le gouvernement a fait développer une application. Si cette dernière fonctionne bien, elle pourra aussi être utilisée dans le reste du pays

Le gouvernement fédéral s’est lancé depuis un certain temps à l'élaboration d'une application spéciale pour venir en aide aux personnes victimes d’incorrigible harceleur.

Cette application devrait leur permettre de demander de l'aide si un harceleur commet une récidive. L'application a été annoncée il y a deux ans, mais sa réalisation aura pris plus de temps que prévu. A présent, les principaux problèmes techniques ont été résolus et elle peut être testée. Le projet pilote sera lancé à Gand avant la fin de l'année.

Le système est simple : les victimes de harcèlement peuvent télécharger une application sur leur smartphone. Il est relié (via Bluetooth) à un bouton sans fil que les victimes peuvent porter, par exemple, sous leur vêtements. De cette façon elles peuvent appuyer discrètement sur le bouton si leur harceleur s’en prend à nouveau à elle et cela déclenche une alarme.

C’est l’application elle-même qui contacte le centre d’appel d’urgence. L’appel sera identifié comme étant celui d’une personne victime de harcèlement et une équipe d’intervention sera envoyé sur place, en effet l’application permet aussi une localisation de la victime.

Tout le monde ne pourra pas utiliser cette application, seules les personnes qui ont déjà été victime d’un harceleur pourront la télécharger. Il leur faudra d’abord soumettre une demande à un comité spécial.