Le nombre de diplômes étrangers reconnus en Flandre a presque doublé

En 2015, 1.731 diplômes étrangers ont été reconnus en Flandre alors qu’en 2017, il y en a eu 3.231. Ces chiffres ont été communiqués par la ministre flamande de l’Enseignement Hilde Crevits (CD&V) suite à une question parlementaire de Robrecht Bothuyne (CD&V).

Les personnes qui disposent d’un diplôme étranger peuvent le faire reconnaître en Flandre et obtenir une équivalences de l’enseignement supérieur de la Communauté flamande. Toutefois, un certain nombre de conditions y sont attachées, notamment celles relatives à la qualité de la formation à l'étranger et à l'établissement de formation.

Ces deux dernières années, le nombre de demandes de reconnaissance d'un diplôme étranger a fortement augmenté, jusqu'à 40 %.

"C’est dû en partie à l'afflux de réfugiés", explique Robrecht Bothuyne. "En 2015, ils ne représentaient que 13 % (ou 317 demandes) du nombre total des demandes de reconnaissance, et en 2017, ils représentaient déjà 24 % (ou 1 255 demandes)".

Selon le parlementaire flamand, cette augmentation est une bonne chose pour notre marché du travail qui est en pénurie. "Les employeurs recherchent en vain du personnel qualifié", ajoute Robrecht Bothuyne.

Toujours est-il que tout n’est pas parfait, ainsi la période maximale de quatre mois pour le traitement d’une demande de reconnaissance d’un diplôme est souvent dépassée.

"La reconnaissance d'un diplôme d'enseignement supérieur aura duré en moyenne 165 jours en 2017. C'est 45 jours de plus que la durée prévue par la loi. "Nous devons donc faire mieux, a estimé Robrecht Bothuyne.