Un couple homosexuel violemment agressé à Gand

Deux victimes d'une violente agression dans la rue de la Scandinavie, à Gand, seront entendues ce mardi par la police. Le couple - un Américain et un Italien qui résident dans la ville de Flandre orientale - a été attaqué lundi par une femme et un homme sur un parking. Les deux blessés a dû être hospitalisés (photo). Le parquet a ouvert une enquête et pu appréhender les suspects ce mardi. Il s'agit de voisins du couple.

L’incident a débuté alors que le couple homosexuel voulait quitter en voiture le parking de leur appartement, indiquait ce mardi midi à la VRT l'une des deux victimes, l'Italien Mario Padovani. Une femme - leur voisine du dessus - a craché en direction de leur voiture. Son compagnon en est sorti pour protester, mais il s'est fait tabasser par la femme et son ami. 

Saisissant la serrure de blocage du volant, pour se protéger, Padovani est à son tour sorti de la voiture. Mais son voisin lui a arraché la serrure des mains et s'en est servi pour frapper à maintes reprises les deux victimes. L'homme et la femme se sont alors encourrus, en proférant des insultes. 

Les deux victimes ont été grièvement blessées. L’un d'eux a deux vertèbres cassées, son compagnon est blessé notamment à la tête. Le premier était  encore à l’hôpital ce mardi midi. Les deux hommes ont été mis en incapacité de travail. Padovani avoue avoir cru qu'il allait mourir lorsqu'il a reçu un coup sur la tête. 

Possible circonstance aggravante

Ce n'est pas la première fois que le couple homosexuel a été importuné par ses voisins du dessus. Il a déjà vu atterrir sur son balcon des pantoufles de dame et des briques. L'un des deux hommes a aussi déjà été frappé au visage il y a quelques semaines. 

La police a finalement pu arrêter ce mardi matin les coupables. Le motif de l'agression semblant être homophobe, ceci représente une circonstance aggravante. La police n'a pas pu recueillir la déposition du couple homosexuel immédiatement après les faits, les deux victimes n'étant pas en état d'être interrogées. Celles-ci seront entendues ce mardi, en présence d'un interprète.

Unia - le Centre interfédéral pour l'égalité des chances - a décidé d'ouvrir un dossier de sa propre initiative à la suite de cette agression. 

Agression similaire en mai à Bruxelles

L’incident rappelle un cas similaire d’agression violente perpétrée en mai dernier dans la commune de Schaerbeek. Un couple homosexuel avait alors été roué de coups par des voisins vivant un étage plus bas.

L’incident avait donné lieu, quelques jours plus tard, à une action de protestation contre l’homophobie, menée par 200 personnes environ. "L’histoire de Jeroen et son partenaire nous a touchés et n’est malheureusement pas un cas isolé " commentait alors Adelheid Byttebier (Groen), échevine pour l’Egalité des Chances à Schaerbeek.

"En tant que commune, nous avons pris diverses initiatives pour sensibiliser la population à ce problème. Nous estimons que c’est important et nécessaire, pour toutes les victimes de discriminations et pour tous les membres de notre société. La discrimination n’y a pas sa place "