Berlin : Bashir Abdi offre une première médaille à la Belgique

Le Belge de 29 ans originaire de Somalie (photo) a décroché la médaille d'argent du 10.000 m des championnats d'Europe d'athlétisme, mardi soir à Berlin. Il a couru en 28;11.76, s'inclinant devant le Français Morhad Amdouni, vainqueur en 28:11.22. L'Italien Yemane Crippa (28:12.15) prenait la médaille de bronze. Soufiane Bouchikhi, qui rêvait aussi d’une médaille, s'est classé sixième en 28:19.04. Simon Debognies a pris la 15e place en 29:00.98, toujours dans cette même épreuve.

Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved

Bashir Abdi (photo) offre à la Belgique sa première médaille à l’Euro 2018 de Berlin. C'est aussi la première médaille belge dans un 10.000 m depuis la médaille d'argent ramenée par Vincent Rousseau de l'Euro 1994 à Stockholm. Il s'agit de la 31e médaille belge dans un championnat d'Europe d'athlétisme (9 en or, 12 en argent, 10 en bronze).

Abdi, qui mettra un terme à sa carrière sur piste après Berlin, s'était classé quatrième il y a six ans à l'Euro d'Helsinki et cinquième à l'Euro de Zurich en 2015.

Soufiane Bouchikhi (photo archives) et Bashir Abdi sont arrivés à Berlin en détenant les 3e et 4e chronos européens de l'année. Bouchikhi rêvait de la médaille d'or. Il doit se contenter de la 6e place.
"C'est la plus grande déception de ma carrière", a déclaré l'athlète belge de 28 ans après la course. "J'avais de super bonnes sensations", dit-il. "J'ai durci la course, mais ces efforts m'ont coûté cher. A un tour de la fin, j'ai encore essayé mais cela n'allait pas avec cette chaleur. Bashir a gardé son énergie pour la fin, il a été sage", ajoute Bouchikhi, qui sera au départ du 5000 m samedi.

Simon Debognies découvrait lui l'Euro à 22 ans. Il a disputé le second 10.000 de sa carrière, après une première expérience sur 10 km en mai à Palo Alto. Il s'est classé 15e de son premier grand championnat chez les seniors. "Je n'ai pas démarré trop énergiquement et j'ai ensuite temporisé. Le rythme augmentait rapidement. Je me suis retrouvé dans le 2e groupe et j'ai couru quelques kilomètres seul par la suite".

Thomas Van der Plaetsen forcé d’abandonner

Le Gantois de 27 ans (photos ci-dessous) a été contraint à l'abandon après quatre épreuves du décathlon des championnats d'Europe d'athlétisme, mardi à Berlin. Une blessure au pied l'a empêché de continuer à défendre son titre conquis lors de l'Euro 2016 à Amsterdam. "Je suis arrivé en n’étant pas fit à 100 %, mais je devais essayer", déclarait Van der Plaetsen.

"En juillet, je n'ai pas pu marcher pendant dix jours à cause de cette blessure", explique le Gantois. "Mais je devais essayer. Hormis ce pied, je suis en forme et en tant que tenant du titre, je voulais être présent. La douleur est revenue lors du saut en longueur et à partir de là, vous avez peut-être vu que l'abandon était une possibilité. Mon pied droit s'est soudainement contracté. J'ai pourtant voulu continuer, qui sait si je n'allais pas faire quelque chose dans les autres épreuves et passer les 8000 points".

Van der Plaetsen avait déjà abandonné sur blessure aux Mondiaux de Londres l'an dernier. "Cela fait plus mal maintenant que l'année passée. Ne pas pouvoir terminer un championnat n'est pas catastrophique, mais manquer deux grands championnats d'affilée, c'est dur. C'est une grosse déception. Quelles conséquences cela va avoir sur mon avenir ? Mon contrat pro est menacé. Mais en mai à Götzis, j'étais dans le schéma des 8300 points après sept épreuves. J'espère que cela sera convaincant pour que je puisse continuer en direction de Tokyo 2020".