Accord chez Ivago : les éboueurs de Gand ont repris le travail

La grève spontanée des éboueurs gantois, entamée en début de semaine, est passée. Les tournées ont immédiatement repris, pour débarrasser la ville de ses immondices accumulées. Les syndicats ont cependant eu des difficultés à faire accepter au personnel leur pré-accord avec la direction de l’intercommunale Ivago. Les éboueurs se plaignent d’un manque de respect à leur égard de la part de la direction et d’une pression toujours accrue au travail.

L'intercommunale gantoise était touchée par une grève de ses éboueurs depuis lundi matin, le personnel voulant exprimer son mécontentement face à la pression de travail, notamment dans des conditions de chaleur extrême comme celle des dernières semaines.

Il réclamait donc notamment des adaptations aux conditions de travail pendant la canicule, et demandait des effectifs supplémentaires. Après plus de trois jours de négociations, un texte avec plusieurs propositions a été déposé sur la table. Le personnel a notamment obtenu une nouvelle réglementation lors de fortes chaleurs: ainsi, les employés de l'intercommunale auront droit - à l'instar des métiers lourds - à une heure de repos "fortes chaleurs". Une telle mesure entrainera par ailleurs la fermeture des parcs à conteneurs une heure plus tôt.

L’accord avec la direction d’Ivago accepté, les équipes ont immédiatement repris le travail ce jeudi midi pour ramasser les immondices restées sur les trottoirs pendant plusieurs jours, par grosse chaleur. L’intercommunale tentait déjà ce jeudi d’effectuer une opération de rattrapage. Du personnel devrait passer avec les camions jusqu’à 22h.

Ivago encourage les citoyens gantois, via Twitter, à laisser sur le trottoir les sacs poubelle qui n’ont pas encore été collectés. Des tournées supplémentaires devraient avoir également lieu pendant le week-end.

En ce qui concerne les collectes du papier et carton, un camion de ramassage supplémentaire avec trois employés à son bord sera prévu pendant une semaine.