Flip Franssen

Les pommes et poires belges apparemment pas trop touchées par la sécheresse

Le temps exceptionnellement sec de ces dernières semaines ne semble provisoirement pas avoir eu un impact significatif sur les récoltes de pommes et de poires. Celles-ci seraient néanmoins légèrement moins importantes que la moyenne. Voilà les premières estimations pour la saison 2018-2019 annoncées par le syndicat des agriculteurs Boerenbond.

Pour les pommes, la récolte serait inférieure de 5% à la moyenne à long terme, et de 6% pour les poires. Tous les agriculteurs préviennent toutefois que l'estimation pour les poires pourrait être ajustée à la baisse si la sécheresse persiste jusqu'à la récolte prévue durant la deuxième quinzaine d'août.

Cette estimation a été réalisée par le ministère flamand de l'Agriculture et de la Pêche sur base d'une enquête menée début juillet auprès de quelque 200 entreprises fruitières. Une récolte de poires belges de 317,5 millions de kilos est attendue. C'est 6% de moins que la moyenne quinquennale. Mais c'est 2% de plus que l'an dernier, année difficile en raison du gel au printemps.

Pour la récolte de pommes, 216,6 millions de kilos sont attendus. C'est 5% de moins que la moyenne quinquennale. 2017 avait été une année désastreuse pour les producteurs de pommes avec un rendement de seulement 74 millions de kilos.

Les fruits sont actuellement légèrement plus petits que la normale. La même tendance est constatée à l'échelle européenne. Un hiver doux et l'absence de dégâts importants causés par le gel se traduiront par une bonne récolte de pommes de 12,6 millions de tonnes. Pour les poires, une récolte de 2,3 millions de tonnes est attendue, un chiffre dans la norme.