Jonas Roosens

Le Pukkelpop s’associe à des musées pour amener l’art aux jeunes

Le festival de musique installé à Kiewit, près de Hasselt dans le Limbourg et dont l’édition de cette année aura lieu du 15 au 18 août, a lancé un partenariat avec sept musées ainsi qu'avec le canal vidéo ARTtube afin de sensibiliser le jeune public à l'art. Le projet s'intitule #PKP18ART. Les festivaliers auront ainsi l'opportunité de découvrir des réalisations artistiques disséminées un peu partout sur la plaine de Kiewit, et de prendre part à divers ateliers.

"L'objectif de cette collaboration unique est de mettre en contact les jeunes - pour lesquels il est parfois difficile de passer la porte d'un musée - avec l'art dans un environnement qui leur est familier", explique l'organisateur du festival Pukkelpop, Chokri Mahassine. "Nous souhaitons non seulement qu'ils se familiarisent avec l'art, mais aussi pouvoir dialoguer avec eux via le hashtag spécialement prévu à cet effet #PKP18ART".

Le projet artistique est soutenu par le gouvernement flamand. "Nous sommes fiers d'encourager une si belle initiative. ARTtube, le Pukkelpop et les sept musées ont cherché ensemble une manière originale d'interpeller les jeunes et de les faire participer à l'art et à la culture", soulignait le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz (Open VLD).

Les festivaliers auront notamment l'occasion de faire swiper (ou glisser) leurs réalisations artistiques favorites à la manière de l'application Tinder. Mais le véritable point fort du projet est l'option de réalité augmentée offerte par l'application du Pukkelpop: celle-ci permettra aux visiteurs de découvrir des œuvres de collection de différents musées sur la plaine du Pukkelpop, comme notamment la "Madone entourée de séraphins et de chérubins" de Jean Fouquet.

"Si vous désirez interpeller les jeunes, il faut le faire dans leur langue. La réalité augmentée rend l'art un peu plus rock'n roll. De cette façon, la plaine du Pukkelpop deviendra un immense espace d'exposition", se réjouit Chokri Mahassine.

Matthias Engels