Découvrez la Flandre à travers les photos de ses "volkscafés"

"Dans notre quartier, il y avait trois débits de boisson : une taverne, une guinguette et le volkscafé . Dans la première, je trouvais à manger ; dans la deuxième, j’ai trouvé mon âme sœur ; dans le troisième, j’ai trouvé mon âme."

Le photographe anversois Jef Van den Bossche a parcouru la Flandre à la recherche des "volkscafés"  - les cafés du peuple en français - pour réaliser une série intitulée "On a soif". Le site internet DaarDaar propose un article du photographe et une vingtaine de ses photos. 

"La bonne santé d’un village ou d’un quartier se mesure à son volkscafé. Pour le patron, et sa langue souvent bien pendue, vous n’êtes pas un client : vous êtes Jos, Erik, Inge. Vous parlez à tout le monde et tout le monde vous parle, les gens du quartier se côtoient entre les sansevières, refont le monde, commentent l’actualité, forgent des projets… Le volkscafé est le laboratoire social du quartier.

Quand Jos, Erik ou Inge, les avocats et les ouvriers du bâtiment, les esprits créatifs, les donneurs de leçons, les misanthropes et les philosophes ne peuvent plus s’accouder au comptoir ou s’asseoir aux tables du volkscafé, le village ou le quartier est comme condamné".