Un deuxième loup actif dans le Limbourg

La semaine dernière, quelque neuf moutons ont été tués lors de diverses attaques. Ces dernières ne semblent pas être dues à la louve Naya, qui vit depuis le début de cette année en Flandre, mais à un autre loup. Les images qui ont pu être filmées lors d’attaques montrent en effet un animal qui ne porte pas de collier, à l’encontre de Naya, indique ce lundi l’Institut pour la nature et les forêts (INBO).

Neuf moutons ont été tués depuis la semaine dernière dans la région de deux zones naturelles dans le Limbourg (Bosland et le domaine militaire de Kamp van Beverlo). "Il est presque sûr qu'il s'agit de l'œuvre d'un loup. Nous ne serons sûrs à 100% qu'après les résultats des analyses des échantillons ADN", souligne l'Institut pour la nature et les forêts.

"Naya a maintenant de la compagnie", constate également Koen van Muylem dxe l’INBO. L’Institut a en effet observé que le loup qui a été filmé dans les environs de victimes, par des caméras placées dans la nature, ne porte pas de collier relié à un émetteur. A l’encontre de la louve Naya.

Celle-ci était entrée en Belgique début janvier en venant des Pays-Bas. Elle avait séjourné durant un petit moment dans les environs du domaine militaire de Bourg-Léopold dans le Limbourg, avant d'être immortalisée pour la première fois par des caméras à la mi-mars dans le plus grand domaine boisé de Flandre, le Bosland (Limbourg). Il n'y a plus de trace d'elle depuis lors.

Un deuxième loup, qui avait également été vu dans le Limbourg, a été écrasé par une voiture à Opoeteren le 11 mars.

Les dégâts remboursés

Le nouveau loup actif depuis une semaine a fait des victimes dans le domaine militaire de Bourg Léopold, dans le Limbourg. Tant samedi que mardi et vendredi on y a retrouvé des moutons morts. Quatre au total. Le troupeau est pourtant mis à l’abris la nuit, derrière un treillis électrifié, et des mesures préventives avaient été prises.

L’analyse a cependant révélé que la tension électrique était trop basse, en raison de la chaleur, et que le treillis est en moins bon état à certains endroits. Les réparations ont entretemps été effectuées.

Tous les éleveurs et particuliers qui possèdent des moutons dans la région de Bourg Léopold ont été mis en garde, afin qu’ils puissent prendre des mesures préventives. Les dégâts causés par un loup seront remboursés aux propriétaires, comme le stipule le "Plan loup" du gouvernement flamand.