Des millions d’euros de fraude venant d’infirmiers à domicile

Les inspecteurs de l'Institut national d’assurance maladie invalidité (Inami) ont mis au jour l'an dernier plus de 2,7 millions d'euros de fraudes commises par des infirmiers à domicile. C'est près d'un million de plus qu'en 2016 et plus de la moitié des fraudes constatées dans le secteur des soins de santé, écrivent ce vendredi les journaux du groupe Mediahuis.

Il s'agit au total de 33 dossiers. Des infirmiers et infirmières à domicile ont déclaré des soins qui n'ont pas été prestés ou en ont déclarés davantage que ceux qui ont été réalisés. Le montant de la fraude dans ce secteur serait ainsi passé de 1,8 million d’euros en 2016 à 2,7 millions d’euros en 2017.

Pour la députée CD&V Nathalie Muylle, qui s'est procurée les chiffres, les fraudeurs doivent être plus sévèrement punis. "Aujourd'hui, les amendes atteignent maximum 200% du montant facturé", regrette-t-elle.

La députée souligne qu’il s’agit uniquement d’un petit groupe d’infirmiers et infirmières à domicile (moins de 1% des infirmiers travaillant dans ce secteur) qui ont commis des fraudes.

D’autre part, le personnel soignant doit depuis quelques mois maintenant scanner la carte d’identité du patient avant chaque soin. Ce qui devrait également contrecarrer les fraudes.