Encore un fonds de pension étranger qui déménage en Belgique

L'assureur Aon déménage l'un de ses fonds de pension des Pays-Bas vers la Belgique, à la suite d’un accord avec le gendarme financier belge (l’autorité des services et marchés financiers FSMA). Au grand dam de plusieurs parlementaires de La Haye, écrit ce vendredi le quotidien financier flamand De Tijd.

Depuis que la Belgique a mis en place, il y a près de 11 ans, un statut spécial pour les fonds de pensions paneuropéens, plusieurs multinationales comme Johnson & Johnson, BP, Euroclear ou ExxonMobil ont transféré ce type de véhicules financiers collectifs des Pays-Bas vers la Belgique.

C'est maintenant au tour de l'assureur Aon de le faire, pour les 450 travailleurs affiliés au fonds de pensions de la filiale Hewitt Nederland, qui pèse 45 millions d'euros.

Outre-Moerdijk, ce transfert n'est pas très bien accueilli. Les Pays-Bas voient non seulement des milliards d'euros passer la frontière, mais plusieurs parlementaires néerlandais s'inquiètent du fait que la réglementation autour des fonds de pension soit plus flexible en Belgique.

Plusieurs spécialistes du secteur estiment toutefois que la Belgique n'est pas plus laxiste que les Pays-Bas, mais aborde les choses de manière plus pragmatique, observe le quotidien De Tijd.