Les politiques belges rendent hommage à Kofi Annan

Kofi Annan était un "homme d'Etat, un homme de paix", écrit le Premier ministre Charles Michel sur Twitter ce samedi pour rendre hommage à l'ancien secrétaire général de l'ONU, décédé à l’âge de 80 ans. Michel salue "ses combats pour un multilatéralisme engagé, pour la protection des Droits de l'Homme et pour la prévention des conflits dans le monde".

Sur Twitter également, le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo évoque "un modèle et une inspiration pour l'Afrique et le monde". Pour le ministre, l'héritage de Kofi Annan (photos) vivra à travers l'ONU, sa fondation et The Elders, une organisation fondée par Nelson Mandela qui défend la paix et les Droits de l'Homme.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders salue pour sa part "une vie consacrée à la paix, dont la mémoire continuera à guider notre action".

"Kofi Annan a été un tout grand secrétaire général de l'ONU. Il a œuvré sans cesse pour pacifier les tensions partout sur notre planète et lutter contre la pauvreté pour que les citoyens du monde puissent vivre au maximum dans la sérénité", a réagi l'ancien Premier ministre Elio Di Rupo. Pour un autre ancien locataire du 16, rue de la Loi, Guy Verhofstadt, "Kofi Annan était un véritable homme de paix et l'une des figures les plus importantes du système multilatéral."

"Par une politique intelligente mêlant sensibilité et raison, il a su rétablir le respect unanime de l'institution (l'ONU), forcer le dialogue, défendre les droits des femmes, et s'investir dans des médiations délicates, notamment en Irak", a souligné l'ancien ministre des Affaires étrangères Louis Michel dans une réaction envoyée à l’agence Belga. "Il a fait comprendre la légitimité et la nécessité d'intervenir en cas de violation flagrante des droits de l'homme."

"Il a été l'un de ceux qui a le mieux incarné les valeurs des Nations Unies. Grande tristesse. Immense héritage", a pour sa part tweeté l'ancienne vice-Première ministre Isabelle Durant, aujourd'hui secrétaire générale adjointe de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

AP