Photo Ton Toemen/HH

Une liste officielle de boutiques en ligne frauduleuses ?

La députée flamande Leen Dierick souhaite que le service public fédéral Economie place sur son site internet une liste des boutiques en ligne frauduleuses. Elle a remis une résolution en ce sens à la Chambre.

"En 2016, l’Inspection économique a reçu 5.170 plaintes concernant le commerce électronique, alors qu’en 2017 elle enregistrait pas moins de 11.237 plaintes. En 2016 les plaintes les plus courantes concernaient la non-livraison de produits et de services. Un an plus tard, ce sont avant tout les pratiques frauduleuses qui ont été signalées".

"Cette tendance concerne aussi les boutiques en ligne malhonnêtes qui vendent de la contrefaçon. Alors qu’en 2014 on avait recensé 49 plaintes concernant la contrefaçon dans le commerce électronique, leur nombre a grimpé jusqu’à 1.286 plaintes en 2017", indique la députée Leen Dierick (CD&V).

Elle plaide aussi en faveur de la création d’un label européen pour les boutiques en ligne fiables, qui continueront à être surveillées en permanence après l’obtention de leur reconnaissance.

"Il existe déjà divers types de labels, mais il serait mieux qu’un label européen soit attribué", estime Dierick (photo). La députée réclame aussi une campagne de sensibilisation et estime qu’il faut davantage investir dans le dépistage actif et la fermeture de boutiques en ligne trompeuses.

"L’inspection économique doit pouvoir fermer plus rapidement les boutiques malhonnêtes et travailler pour cela en collaboration plus étroite avec les fournisseurs d’hébergement, les sociétés de cartes de crédit, les banques et les parquets, afin de bloquer les moyens de paiement via l’internet".