Retrait des militaires des gares et métros dès septembre

A partir du mois de septembre, les militaires devraient progressivement mettre fin à leurs patrouilles dans les gares et stations de métro du pays. Les missions de surveillance seront reprises par la police fédérale, a indiqué le ministre de la Défense, Steven Vandeput, à la télévision commerciale flamande VTM.

D’après le ministre de la Défense, cette décision a été prise de longue date déjà en gouvernement fédéral. "Le réduction des patrouilles de militaires sera menée en concertation avec la police et les services de sécurité et ne se fera pas aux dépens de la sécurité", assure Steven Vandeput (N-VA).

La disparition des militaires des gares et stations de métro ne se fera toutefois pas du jour au lendemain, mais de manière progressive. Ceux-ci resteront bien présents sur une série d'endroits stratégiques, comme la rue de la Loi, différentes ambassades, les institutions juives et internationales.

Cette réduction de la présence de militaires figure à l'agenda du Conseil national de sécurité, qui rassemble des représentants du gouvernement, de la police, de la justice et des services de renseignement. Cette instance devra donner son feu vert à la mesure.