Le pourcentage d’électeurs européens qui voteront aux communales est en baisse

Si l’on en croit le comptage définitif effectué par le service public fédéral Intérieur, plus d'électeurs étrangers participeront aux élections communales du 14 d'octobre qu'en 2012, mais la part des ressortissants de l'Union européenne est en diminution.

Les citoyens qui n'ont pas la nationalité belge et sont originaires d’un pays de l’Union européenne ou hors de l’Union peuvent prendre part aux élections communales, mais à condition de s’inscrire au préalable. Il revient aux villes et communes du pays de leur faire part de leurs droits et obligations en la matière.

Ces ressortissants étrangers avaient jusqu'au 31 juillet pour s'inscrire sur les registres d'électeurs. Au total, 130.559 ressortissants de l'Union européenne se sont inscrits, soit 17,5% du nombre de personnes qui pouvaient s'inscrire, contre 18,48% il y a six ans. Et 29.957 ressortissants venant d’un pays hors-UE, soit 15,19% du nombre potentiel, contre 14,02% en 2012.

Toutes les Régions ne suivent toutefois pas la même tendance. A Bruxelles, les pourcentages sont en augmentation tant pour les Européens que les non-Européens (respectivement 16,75% et 19,27%).

Ils sont en baisse en Wallonie (25,88% et 20,47%) même si, pour la première fois, les 9 communes de la Communauté germanophone sont extraites, cette dernière étant en charge de l'organisation des élections locales. Dans cette entité, les proportions sont respectivement de 14,97% et 2,78%.

En Flandre, la baisse est également sensible. Les parts sont respectivement de 11,58% d’Européens et 9,5% de non-Européens. Tous électeurs confondus, il y en aura 8.135.774.

BELGA/JANSENS