Nicolas Maeterlinck

Un forfait unique pour faire venir l’ambulance

Dès 1er janvier 2019, les interventions des véhicules d'urgence seront facturées 60 euros pour tout le monde, en vertu d'une uniformisation de la tarification annoncée par la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d'une réforme de l'aide urgente. La ministre débloquera 35 millions d’euros supplémentaires pour les services ambulanciers, à la satisfaction du secteur.

Dès le mois de janvier, la ministre De Block a demandé que les factures d'ambulance soient plus claires et plus transparentes. Ainsi, il a été décidé d'un forfait unique de 60 euros. Ce forfait pour tout le pays sera applicable quel que soit le lieu où le patient a été pris en charge par les ambulanciers.

"Qu'importent les kilomètres. De cette manière, nous voulons aussi répondre au problème en zone rurale où nous pourrons ainsi garantir un tarif plus raisonnable", explique le cabinet de la ministre de la Santé.

Toujours à l'initiative de Maggie De Block, le gouvernement libère en outre 35 millions d'euros pour apporter un soutien supplémentaire au secteur de l'aide médicale urgente (AMU) et augmenter les subsides pour les services d'ambulances. L'objectif de cette réforme est d'améliorer le transport urgent des patients à la suite d'un appel au numéro 112.

Le secteur des ambulances est satisfait

Le secteur des ambulances se montre satisfait de l'annonce de la hausse de 35 millions des subsides alloués aux services ambulanciers. "Une étape dans la bonne direction", commente ainsi Willem De Ceulaer, directeur de Belgambu, l'association professionnelle belge des services d'ambulance, qui représente 50% des entreprises de transport de malades.

"La hausse des subsides apporte certainement un soulagement à tous les services d'ambulances qui ont de l'eau jusqu'au cou", admet Willem De Ceulaer. "Nous avions demandé 140 millions d'euros pour pouvoir couvrir trois quarts de nos coûts en personnel. Nous n'y sommes pas encore, même si nous avons déjà reçu 12 millions supplémentaires en 2016 et donc 35 millions cette année".

A partir de l'an prochain, un nouveau modèle de financement pour les services d'ambulance sera mis en place. Grâce à celui-ci, les subsides pourront être calculés d'une manière adéquate. Ce nouveau système tiendra en effet compte de l'organisation et de la disponibilité du personnel et de la durée et de la distance des déplacements.